Métaux: les prix glissent à leur plus bas en deux mois

Publié le 26/10/2012 à 13:48, mis à jour le 26/10/2012 à 13:52

Métaux: les prix glissent à leur plus bas en deux mois

Publié le 26/10/2012 à 13:48, mis à jour le 26/10/2012 à 13:52

Par AFP

Les matières premières ont connu une semaine difficile. Photo: Bloomberg

Les cours des métaux industriels au London Metal Exchange (LME) ont tous glissé cette semaine à leurs plus bas niveaux depuis début septembre, tandis que des résultats d'entreprises décevants et des indicateurs mitigés avivaient les inquiétudes sur l'économie mondiale.

Les prix des métaux ont accentué leur repli des semaines précédentes : nickel, étain et plomb ont ainsi chuté de jusqu'à 15% depuis début octobre, tandis qu'aluminium et zinc ont abandonné environ 13% depuis la mi-septembre.

«S'il n'y a pas un unique facteur pour expliquer l'atmosphère morose qui domine récemment les marchés des matières premières, il faut quand même distinguer le fort impact d'une piètre performance sur les places boursières américaines», a expliqué Edward Meir, analyste du courtier INTL FCStone.

Les Bourses étaient sous le coup d'une salve de publications trimestrielles décevantes des grands groupes américains : le premier constructeur mondial d'engins de chantier Caterpillar, le chimiste DuPont ou encore le conglomérat 3M mardi, ont tous révisé à la baisse leurs prévisions pour l'année.

Au Brésil, la compagnie minière Vale affichait un bénéfices en chute de 66% au troisième trimestre, pointant une demande mondiale de matières premières terne.

Espoirs d'ici la fin de l'année


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Québec serre la vis: trois régions passent en zone d'alerte orange

Trois régions se voient imposer de nouvelles restrictions: Québec, Montréal et Chaudières-Appalaches.

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.