Le who's who du monde des affaires autochtones

Publié le 01/10/2011 à 00:00, mis à jour le 07/02/2012 à 10:33

Le who's who du monde des affaires autochtones

Publié le 01/10/2011 à 00:00, mis à jour le 07/02/2012 à 10:33

Par Suzanne Dansereau

Ted Moses

"Il faut mener plus loin nos relations d'affaires."

Ancien chef du Grand conseil des Cris, représentant pour la Convention de la Baie James et de la Paix des Braves, il dirige plusieurs entreprises, dont Apitsiu Construction. Il est le président du Secrétariat aux alliances économiques de la Nation Crie - Abitibi-Témiscamingue.

Reggie Mark

"Nous visons un transfert de connaissances à la main-d'oeuvre locale. À Wemindji, nous réalisons un contrat avec un effectif cri à 78 %."

Ancien chef de Wemindji, président du Vieux comptoir construction, une coentreprise entre Tawish Developments et MasséNord, de Val-d'Or, qualifiée de modèle en terme de coentreprise.

Richard Scecapio

"Nous sommes conscients que notre avenir passe par la création d'entreprises privées."

Maintenant chef de la communauté crie de Mistissini et membre du nouveau gouvernement régional de la Baie-James, il a été directeur du développement économique de Mistissini.

Pita Aatami

"Nous sommes à la recherche d'un partenaire dans le secteur minier."

Président de la société Makivik, qui gère les avoirs du peuple inuit du Nunavik. Makivik possède un important portefeuille d'entreprises, dont Air Inuit, détenue à 100 % par les Inuits.

Robert Desautels

"Je cherche des partenariats qui procurent des retombées économiques concrètes aux Premières Nations."

Ce directeur général de Desfor gère plusieurs partenariats avec des Cris et des Innus. Il gère aussi des coentreprises au nom des autochtones.

Johnny Adams

Partenaire de la firme de génie Laval Fortin au Nunavik, c'est l'ex-président du CA du gouvernement régional de Kativik (Nunavik). Il est aussi le frère de Pita Aatami, président de la société Makivik.

Jack Blacksmith

"Notre plus important défi à l'heure actuelle est celui de la productivité."

Président de Creeco. Le plus grand holding cri du Québec, qui détient notamment la compagnie aérienne Creebec, vient d'inaugurer un hôtel à Val-d'Or, en partenariat avec le maire de la ville, Fernand Trahan. M. Black est également l'un des actionnaires de Eeyou Power, une nouvelle entreprise crie en énergie verte. Les entreprises de Creeco sont complètement cries, mais elles sont ouvertes à des ententes de services. L'an dernier, Creeco a augmenté sa marge de profits, malgré une baisse de revenus.

Jim MacLeod

"Dans le passé, nous étions des employés mal payés de compagnies blanches. Mais au fil des ans, on a pris confiance."

Président d'Enviro-Cri. (Voir texte Combinaison gagnante)

À la une

PyroGenesis: le vert pour se faire connaitre

21/06/2021 | Emmanuel Martinez

Le fabricant de torches à plasma PyroGenesis (PYR) commence à se faire remarquer des investisseurs.

3iQ, le géant canadien de l'investissement en crypto

21/06/2021 | François Remy

3iQ a lancé des fonds négociés en bourse adossés au Bitcoin et à l'Ethereum.

La Chine s'active pour freiner les cryptomonnaies

21/06/2021 | AFP

Le minage a été interdit dans le Sichuan, entraînant la fermeture de 26 entreprises.