Le producteur de fer Vale fait fondre ses investissements

Publié le 03/12/2012 à 07:58, mis à jour le 03/12/2012 à 08:38

Le producteur de fer Vale fait fondre ses investissements

Publié le 03/12/2012 à 07:58, mis à jour le 03/12/2012 à 08:38

Par Yannick Clérouin

Le producteur de fer Vale a l'intention de réduire considérablement ses investissements en 2013. Photo: Bloomberg

Le ralentissement de l'économie mondiale, particulièrement de la Chine, force un autre géant minier à revoir sa stratégie d'investissement. Après Rio Tinto la semaine dernière, la société brésilienne Vale a indiqué qu’elle réduira considérablement ses investissements l’an prochain.

Vale SA, le plus important producteur de fer du monde devant Rio Tinto, prévoit investir le moins en trois ans en 2013 en raison du déclin de ses bénéfices et de la diminution de la demande et des prix dans le secteur.

Le géant minier établi à Rio de Janeiro prévoit investir 16,3 G$ US l’an prochain, en baisse par rapport au montant révisé de 17,5 G$ US en 2012, rapporte l’agence Bloomberg.

Il imite sa rivale australienne Rio Tinto, qui a annoncé son intention de réduire ses investissements de 7 milliards de dollars par an. Lisez notre article Rio Tinto veut économiser 7 milliards par an publié vendredi.

«Les perspectives pour une expansion modérée de la demande mondiale pour les métaux et les minéraux à moyen terme exigent une discipline rigoureuse en ce qui a trait à l’allocation du capital ainsi qu’une efficience accrue», a dit la direction de Vale dans un communiqué.

Murilo Ferreira, pdg de Vale, cherche à vendre des actifs et à réaliser des partenariats pour certains projets depuis que les actions de Vale ont chuté en près de trois ans en septembre dernier à cause du ralentissement en Chine et en Europe.

La production de minerai de fer diminuera à 306 millions de tonnes métriques en 2013, comparativement à 312 millions cette année, a indiqué Vale.

Rappelons que le développement du nord du Québec, appelé Plan Nord sous les Libéraux, repose surtout sur le minerai de fer de la Fosse du Labrador.

En novembre, la minière américaine Cliffs Natural Resources a annoncé qu'elle suspendait ses travaux d'expansion près de Fermont, sur la Côte-Nord, entraînant la mise à pied de 400 travailleurs temporaires.

À lire: Les transactions minières ont chuté de 43 % au Canada

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.