L'homme qui multiplie les poissons... et les occasions d'affaires

Publié le 29/09/2012 à 00:00, mis à jour le 02/10/2012 à 09:46

L'homme qui multiplie les poissons... et les occasions d'affaires

Publié le 29/09/2012 à 00:00, mis à jour le 02/10/2012 à 09:46

Par Suzanne Dansereau

Nous sommes dans un minilaboratoire installé dans un campement rustique à quelques kilomètres de la nouvelle centrale hydroélectrique Eastmain 1A.

Ted Moses explique avec enthousiasme comment sa nouvelle entreprise, Nemao, est en train de sauver l'esturgeon d'une extinction probable à la suite de la construction de la centrale.

« Nous les capturons, les accouplons et recueillons les oeufs. Ensuite, nous les nourrissons jusqu'à ce qu'ils deviennent des poissons et relocalisons les plus forts dans la rivière », explique-t-il. Une opération qui fait partie des travaux de réhabilitation environnementale financés par HydroQuébec. Nemao a eu les deux contrats.

Une figure emblématique

Si ce n'était de la force de son regard et du charisme qu'il dégage, on ne devinerait pas que cet homme qui multiplie les poissons est aussi celui qui a fait fructifier les occasions d'affaires pour les Cris dans la Baie-James.

Figure emblématique de l'affirmation crie, Ted Moses a fait partie de l'équipe de négociation de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, dans les années 1970, qui a mené à la création des premières entreprises du gouvernement cri, comme le holding CREECO.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Ă€ surveiller: Bombardier, Fortis et Great-West

Que faire avec les titres de Bombardier, Fortis et Great-West?

10 choses Ă  savoir mardi

Les rues piétonnières séduisent. Ces applis facturent même une fois effacées. Ce bracelet vous protège des micros!

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.