L'exploration minière ralentit

Publié le 29/09/2012 à 00:00, mis à jour le 02/10/2012 à 09:43

L'exploration minière ralentit

Publié le 29/09/2012 à 00:00, mis à jour le 02/10/2012 à 09:43

Par Suzanne Dansereau

Certains signes ne trompent pas. Forage Chibougamau a dû licencier 150 personnes, sur un total de 250, depuis deux mois. Le chiffre d'affaires est en baisse de 70 % par rapport à l'an dernier. Les foreuses sont stationnées dans la cour, au lieu d'être actives dans les camps d'exploration. « En janvier, j'en avais 22 de sorties, cette semaine je n'en ai que six. J'ai bien peur qu'on retourne aux niveaux de 2008 », indique le propriétaire de l'entreprise, Steve Larouche.

Chez Whapchiwem, une société d'hélicoptères crie établie à Radisson, le directeur général Michel Côté sent lui aussi un ralentissement des affaires. « Heureusement que nous transportons des matériaux de construction dans les camps des autochtones ! Car, dans le secteur minier, les périodes d'utilisation d'hélicoptères raccourcissent. »

Des financiers plus frileux


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.