Jean Charest vend le Plan Nord aux Îles-de-la-Madeleine

Publié le 20/07/2012 à 10:58, mis à jour le 20/07/2012 à 11:56

Jean Charest vend le Plan Nord aux Îles-de-la-Madeleine

Publié le 20/07/2012 à 10:58, mis à jour le 20/07/2012 à 11:56

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Jean Charest continue de vendre son Plan Nord aux Québécois. Vendredi, il se trouvait aux Îles-de-la-Madeleine, où il a assuré aux acteurs socio-économiques qu'ils pourront profiter de diverses retombées.

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, a soutenu que les Madelinots doivent voir le Plan Nord comme une opportunité. Il n'a pas hésité à affirmer que le développement du Nord-du-Québec contribuera à maintenir la «vitalité économique de l'archipel».

Après avoir vanté son Plan Nord sur de nombreuses tribunes, incluant plusieurs pays sur la scène internationale, le premier ministre continue de vendre son projet d'investissements de plus de 90 milliards sur 25 ans dans la province.

Ce plan de développement combine plusieurs secteurs d'activités dont l'énergie, les mines, la foresterie et le transport, entre autres.

La veille de cette tournée des Iles-de-la-Madeleine, Jean Charest a procédé à l'annonce de subventions à Paspébiac en Gaspésie.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Taxe carbone sur les billets d'avion: contre-productif dit Air France

13:43 | AFP

Ça gênerait les efforts déployés par les compagnies aériennes pour s’équiper d’appareils moins énergivores.

Les 6 points chauds où éviter de faire des affaires en 2020

CHRONIQUE. Corruption, extorsion, risque d'enlèvement... Les dangers sont de plus en plus élevés à l'étranger.

GES : le Québec en voie de rater ses cibles en 2030

On observe toujours plus de véhicules par 1000 habitants, sans parler d’une plus grande proportion de camions légers.