ArcelorMittal vise une croissance moins rapide, mais plus de profits

Publié le 17/12/2012 à 06:55, mis à jour le 17/12/2012 à 07:45

ArcelorMittal vise une croissance moins rapide, mais plus de profits

Publié le 17/12/2012 à 06:55, mis à jour le 17/12/2012 à 07:45

Par AFP

Le pdg d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, a revu ses ambitions de croissance à la baisse. Photo: Bloomberg

La conjoncture défavorable pour le secteur minier et les récentes décotes qui ont frappé ArcelorMittal forcent le plus important producteur d'acier du monde à revoir ses ambitions de croissance.

Le pdg d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, juge que les changements causés par la crise financière de 2008 sont «permanents» et non «cycliques», mais a souligné que l'acier continuera à jouer un rôle très important dans l'industrie.

«Lorsque la crise financière a surgi en 2008, nous pensions que les changements étaient cycliques et, maintenant, nous réalisons qu'ils sont permanents», a déclaré M. Mittal dans un entretien au Wall Street Journal.

«Par conséquent, nous allons désormais nous concentrer sur la construction d'un groupe fort et adapté aux réalités économiques, plutôt que sur la croissance» de nos revenus, a-t-il précisé au quotidien économique.

«Il y a des changements dans l'environnement économique, mais l'acier est important et il effectuera toujours un retour», a affirmé le président et chef de direction, se laissant aller à une déclaration: «J'aime l'acier».

M. Mittal a par ailleurs expliqué que l'objectif du groupe dans les cinq prochaines années était de «maintenir sa part de marché dans tous les secteurs où il est présent», sans effectuer de fusions ou d'acquisitions de grande envergure. Mais «nous examinerons de petites opérations si elles font du sens».

En ce qui concerne l'Inde, patrie d'origine du leader mondial de l'acier sur laquelle il nourrissait de grandes ambitions, M. Mittal a confié que «l'Inde allait croître et que nous participerions à cette croissance».

«Mais nous n'avons enregistré aucun progrès», a-t-il relevé, précisant au sujet des trois projets en cours actuellement en Inde que le groupe «est toujours dans le processus d'acquisition des terres, avec l'obtention d'une seule des 400 autorisations nécessaires».

À lire: ArcelorMittal vendra-t-elle une partie de ses mines québécoises?

ArcelorMittal: la dette du géant minier décotée au rang spéculatif

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

ArcelorMittal à l’ère de la réalité virtuelle

18/05/2018 |

ArcelorMittal, qui utilise déjà des engins automatisés ainsi que des drones dans ses ...

Un investissement de 90 millions de dollars chez ArcelorMittal à Contrecoeur

14/05/2018 |

Selon ce que rapporte SorelTracy Magazine, cet investissement devrait être annoncé prochainement ...

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.