Ces entreprises québécoises qui épargnent trop

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mars 2015

Ces entreprises québécoises qui épargnent trop

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mars 2015

Mode de gestion protecteur

Pour Nicolas Marcoux, associé et leader du groupe Conseils et Transactions chez PwC, la crise économique n’est pas étrangère au phénomène : « Depuis 2008, les chefs d’entreprise ont développé un mode de gestion très protecteur, au détriment même des investissements en innovation et technologie », estime-t-il.

La récente dégringolade des prix des ressources naturelles sur les marchés n’a pas aidé, suscitant des craintes envers les produits de placement risqués. Patrick Thibault, associé en Conseils financiers à la firme Deloitte, remarque que « les entreprises ne sont plus tentées par les placements à long terme et par les environnements volatiles ».

Des occasions à saisir

Reste que pour Fabien Major, conseiller en sécurité financière chez Major Gestion Privée, les entreprises québécoises qui ont pêché par trop de prudence ont manqué une belle opportunité d’investir, il y a quelques mois.

« Pendant que leur encaisse grossissait et que le dollar était haut, les entreprises québécoises avaient un plus fort pouvoir d’achat pour acquérir des équipements à l’étranger», souligne-t-il.

Certaines ont toutefois su saisir le momentum pour réaliser des acquisitions stratégiques, comme le groupe Metro qui a fait l’été dernier l’acquisition de Première Moisson, ou encore Genivar et Agropur, qui ont réalisé des investissements aux États-Unis en 2013 et 2014.

« Nous sommes devant une bonne fenêtre pour investir dans la croissance et le développement des affaires », estime Patrick Thibault, associé en Conseils financiers chez Deloitte.

En raison de la faiblesse des taux d’intérêts actuels dans le domaine des prêts bancaires, mieux vaut parfois solliciter un prêt à faible taux et placer ses liquidités intelligemment dans un produit qui rapporte un peu plus, plutôt que de payer comptant, considère pour sa part Lynda Coache, chez Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT).

« Souvent, les entreprises les mieux gérées sont celles qui ont investi toute leur vie pour être à la fine pointe de la technologie, afin de ne jamais être en retard », ajoute-t-elle.

Les 10 entreprises canadiennes concentrant le plus de liquidités (2012) (En millions de dollars US)

Ericsson Canada / 11 337 / 11,9 %
Novartis Canada / 8 119 / 8,5 %
United Parcel Service / 7 924 / 8,3 %
Rio Tinto Alcan / 7 082 / 7,4 %
GlaxoSmithKline / 6 838 / 7,2 %
Walmart /6 550 / 6,9 %
PepsiCo Breuvages Canada / 6 619 / 6,9 %
Costco /4 854 / 5,1 %
Georges Weston / 3 727 / 3,9 %
SAP Canada / 3183 / 3,3 %

Source : IRIS

292 %: Progression de l’épargne de Bombardier de 1999 à 2012. Il s’agit de l’entreprise québécoise possédant le plus de liquidités, avec des actifs liquides totalisant 2896 millions de dollars US. Source : IRIS

Cliquez ici pour consulter le dossier Gestion des liquidités

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour il y a 24 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.