CIMA+ fait l’acquisition de Bogdanov Pao Associates

Publié le 18/11/2021 à 14:38

CIMA+ fait l’acquisition de Bogdanov Pao Associates

Publié le 18/11/2021 à 14:38

Par lesaffaires.com

Sur la photo, à gauche, le PDG de Bogdanov Pao Associates, Paul Tomei, et à droite, le premier vice-président régional de l’Ouest canadien chez CIMA+, Kelly Yuzdepski. (Photo: courtoisie)

La firme de génie-conseil, CIMA+ a annoncé, jeudi, avoir fait l’acquisition de la société d'ingénierie structurale basée à Vancouver Bogdanov Pao Associates.

La firme, établie en Colombie-Britannique depuis 1985, «soutient des clients dans de nombreux secteurs, notamment ceux du bâtiment, des infrastructures, du transport et de l’énergie», peut-on lire dans le communiqué.

Bogdanov Pao Associates possède une expertise dans «la conception et la supervision d'un large éventail de projets dans de multiples marchés, notamment les soins de santé, l'éducation, les institutions, le commerce, l'industrie et le résidentiel».

Pour François Plourde, président et chef de la direction de CIMA+, cette acquisition accélère «le plan d'expansion de l'entreprise et sa présence dans la région métropolitaine de Vancouver».

«Nos clients auront désormais accès à un plus large éventail d'expertises et de services dans la grande région de Vancouver», a, pour sa part, déclaré le premier vice-président régional de l’Ouest canadien chez CIMA+, Kelly Yuzdepski.

Celui qui agit à titre de PDG de Bogdanov Pao Associates depuis 10 ans, Paul Tomei, se dit heureux de se joindre à l'équipe de CIMA+ et que cette combinaison se veut «comme une étape naturelle de la croissance de notre entreprise».

Avec plus de 30 bureaux à travers le Canada, CIMA+ emploie 2 600 personnes, dont plus de la moitié sont actionnaires de l’entreprise.

Sur le même sujet

Rachat de Twitter: Elon Musk veut des garanties sur les faux comptes pour débloquer l'acquisition

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP

Twitter semble toutefois se préparer à une acquisition, l'entreprise ayant déposé un document auprès de la SEC.

La vente de Freedom Mobile ne suffirait pas pour permettre la fusion Rogers-Shaw

Mis à jour le 11/05/2022 | La Presse Canadienne

Le Bureau de la concurrence affirme que la fusion effacerait plus d’une décennie d’efforts pour stimuler la concurrence.

À la une

La loi 96 fait fausse route

Il y a 31 minutes | Miguel Ouellette

BLOGUE INVITÉ. Cette version encore plus sévère et contre-productive de la loi 101 devrait être mise de côté.

Ce que les repreneurs pensent, mais ne disent jamais

BLOGUE INVITÉ. Tous les repreneurs me parlent de trois enjeux qu'ils n’osent jamais aborder avec les membres du clan.

L'innovation peut régler des problèmes de société, dit le ministre Fitzgibbon

Le gouvernement alloue 2 milliards de dollars supplémentaires à la nouvelle mouture de la SQRI.