L'Alliance Nouvelles voies est optimiste envers le plan de stockage du carbone

Publié le 27/11/2023 à 17:19, mis à jour le 27/11/2023 à 17:36

L'Alliance Nouvelles voies est optimiste envers le plan de stockage du carbone

Publié le 27/11/2023 à 17:19, mis à jour le 27/11/2023 à 17:36

Par La Presse Canadienne

L'Alliance Nouvelles voies est un consortium des plus grandes entreprises de sables bitumineux du Canada. (Photo: 123RF)

Le groupe de l'industrie des sables bitumineux qui a proposé de construire ce qui serait l'un des plus grands projets de captage et de stockage du carbone au monde se dit plus optimiste que jamais dans la concrétisation de l'opération.

L'Alliance Nouvelles voies est un consortium des plus grandes entreprises de sables bitumineux du Canada, qui se sont regroupées pour proposer un réseau de captage et de stockage du carbone d'une valeur de 16,5 milliards de dollars (G$) afin de réduire les émissions des sites de sables bitumineux dans le nord de l'Alberta.

Le groupe n'a pas encore pris de décision définitive en matière d'investissement, mais il a dépensé environ 80 millions de dollars en travaux préliminaires d'ingénierie, de conception et d'environnement. 

La semaine dernière, le gouvernement fédéral a fourni des détails supplémentaires sur le crédit d'impôt à l'investissement pour le captage du carbone qu'il avait promis, y compris un calendrier pour sa finalisation.

Il a également promis que jusqu'à 7G$ seraient alloués à des contrats spéciaux destinés à donner aux entreprises la confiance dont elles ont besoin pour réaliser des investissements majeurs afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. 

Le président de l'Alliance Nouvelles voies, Kendall Dilling, se dit plus convaincu aujourd'hui qu'il y a un an, ajoutant que le groupe se prépare à déposer une demande d'autorisation réglementaire pour son projet au cours des deux prochains mois.

À la une

Plus de polyvalence pour plus de productivité dans la construction

Édition du 21 Février 2024 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. L’industrie de la construction du Québec subit un écart de productivité de 10% avec celle de l’Ontario.

Pourquoi cette aversion pour l’assurance vie?

EXPERT INVITÉ. Parce que la mort est inévitable, il faut parler d'assurance vie.

Northvolt: les Québécois veulent d'abord un BAPE, selon un nouveau sondage

Mis à jour à 14:22 | Dominique Talbot

53% des répondants sont favorables au projet, mais 68% veulent une étude.