Une banque de 240 candidats triés sur le volet chez Desjardins

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Une banque de 240 candidats triés sur le volet chez Desjardins

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Anne-Marie Poitras, de Desjardins Capital de risque. [Photo Jérôme Lavallée]

Desjardins capital de risque a mis sur pied une banque de candidats potentiels qui compte près de 240 profils, dont environ 80 ont actuellement un mandat. «Il était devenu important pour nous de bien gérer notre réputation en nommant des administrateurs pour nous représenter au CA des PME dont nous sommes actionnaires.

Cela nous donne la possibilité de choisir des administrateurs intègres et engagés afin de permettre aux entreprises d'atteindre leurs objectifs de rendement», précise Anne-Marie Poitras, vice-présidente de la gouvernance des PME et des fonds sous gestion chez Desjardins Capital de risque.

Pour ce faire, Anne-Marie Poitras scrute à la fois les candidatures spontanées qu'elle reçoit et d'autres bases de données, telles que la banque du Collège des administrateurs de sociétés. «Nous analysons les CV et recevons ensuite les candidats en entrevue. L'objectif est de faire la meilleure adéquation possible entre les besoins de l'entreprise et les qualifications des candidats.» Étant donné les exigences du secteur financier dans lequel Desjardins Capital de risque opère, la société effectue une série de vérifications de chaque profil retenu : recherche au civil, au pénal et au criminel ainsi que sur Equifax. «Lors de l'entrevue, l'éthique et les valeurs représentent un volet important de nos questions», précise-t-elle.

Lorsqu'un besoin se présente dans une PME, Anne-Marie Poitras sélectionne trois à quatre profils dans sa base de candidats et les présente ensuite à l'entrepreneur : «L'important est de s'assurer qu'il existera une bonne complémentarité au sein du CA avec les administrateurs qui nous représenteront et de voir quels profils pourraient bien les entourer», résume-t-elle. Parmi les compétences les plus recherchées, Anne-Marie Poitras cite notamment les profils financiers pour les comités d'audit, les profils en RH pour assurer une bonne gestion des talents et de la relève, ainsi que des profils sectoriels spécialisés.

Cliquez ici pour consulter le dossier Former un CA: enjeux et obligations

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Quelques trucs pour diversifier son CA

Édition du 13 Octobre 2018 | Anne-Marie Luca

Et si votre conseil d'administration reflétait la société diversifiée dans laquelle vous opérez et faites des affaires?

Place aux jeunes dans votre CA

Édition du 13 Octobre 2018 | Anne-Marie Luca

D'ici 2021, le CA des sociétés d'État du Québec devront avoir une personne âgée de 35 ans ou moins.

À la une

Négos avec Air Canada: l'action de Transat continue à prendre de l'altitude

La période de négociations exclusives entre Transat A.T. et Air Canada se termine ce soir.

Forte hausse des revenus publicitaires chez Corus

26/06/2019 | Siham Lebiad

Corus Entertainment (CJR-B) a dévoilé mercredi des revenus de 458 M$, en hausse de 4% au cours du 3e trimestre

Bourse: encore des aubaines malgré les sommets historiques

26/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Même si les indices américains sont à des sommets, on peut encore trouver des aubaines.