Le rôle du président du conseil dans l’atteinte des objectifs d’une société

Publié le 30/10/2014 à 06:05

Sébastien Roy, Associé chez Davies Ward Phillips & Vineberg

Que ce soit en temps de crise, lors d’une offre publique d’achat ou lorsque tout est au beau fixe, le président du conseil d’administration joue un rôle primordial dans la saine gouvernance de l’entreprise. "Il est, tour à tour, conseiller et confident de l’équipe de direction, leader du conseil et chien de garde pour les actionnaires de la société" indique Sébastien Roy, Associé chez Davies Ward Phillips & Vineberg.

Tout comme le suggère la réglementation applicable, les investisseurs institutionnels recommandent unanimement que le président du conseil soit indépendant de l’équipe de direction pour cette simple raison : le leadership qu’il doit exercer dans la supervision des affaires de la société est sans égal. Il préside aux réunions du conseil, ainsi qu’aux assemblées d’actionnaires, il établit l’agenda du conseil, supervise et approuve l’information et la documentation fournies aux autres administrateurs, agit comme courroie de transmission entre la direction et le conseil et sera même, à l’occasion, appelé à interagir avec les actionnaires. Certains émetteurs se sont dotés de présidents du conseil « exécutifs », qui gardent un rôle au sein de l’équipe de direction. Il importe dans ces circonstances, ainsi que lorsque le président du conseil occupe également le rôle de chef de la direction, d’avoir un « administrateur principal » ou lead director indépendant et fort, qui palliera à la proximité entre le président du conseil et l’équipe de direction, et agira à titre de conscience du conseil d’administration tout en y exerçant une influence forte.

À lire aussi

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

Une reprise en W serait catastrophique pour l'immobilier, dit la SCHL

Une reprise en W après la pandémie pourrait entraîner un recul de près de 50% des prix des logements, dit la SCHL.

Janie C. Béïque remplace Gaétan Morin à la tête du Fonds de solidarité FTQ

Mis à jour à 17:01 | La Presse Canadienne

Pour la première fois de son histoire, le Fonds de solidarité FTQ, créé en 1983, sera dirigé par une femme.

Julie Payette démissionne

La gouverneure générale Julie Payette a remis sa démission.