Prêt de 600 000 $ pour une biotech lavalloise

Publié le 18/01/2023 à 08:00

Prêt de 600 000 $ pour une biotech lavalloise

Publié le 18/01/2023 à 08:00

Par La Presse Canadienne

Cet important prêt consenti par le fédéral financera en partie l’acquisition de nouveaux instruments de laboratoire qui permettra à cette biotech de demeurer à la fine pointe de la technologie. (Photo: 123RF)

FOCUS RÉGIONAUX. L’agence de Développement économique Canada (DEC) verse une contribution remboursable à hauteur de 600 000 dollars à CIRION BioPharma Recherche inc. via son programme encourageant l’innovation.

Parmi les toutes premières start-ups incubées au Centre québécois d’innovation en biotechnologie (CQIB) — inauguré en 1996 dans le parc scientifique et de haute technologie de Laval —, CIRION est une entreprise de recherche contractuelle spécialisée en immunologie et en biologie moléculaire.

Cet important prêt consenti par le fédéral financera en partie l’acquisition de nouveaux instruments de laboratoire qui permettra à cette biotech de demeurer à la fine pointe de la technologie tout en soutenant ses efforts de commercialisation aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

«Dans le domaine pharmaceutique comme ailleurs, les entreprises québécoises sont déjà des leaders, déclarait le 16 janvier par voie de communiqué le ministre du Patrimoine canadien et lieutenant du Québec dans le gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez. En leur donnant un coup de pouce, on s’assure qu’elles consolident leur position de chefs de file».

Cofondateur, président et chef de la direction chez CIRION, Dr Sylvain Desrochers affirme profiter du soutien et des programmes de DEC depuis la création de l’entreprise, ce qui a permis «d’augmenter nos capacités technologiques afin de répondre à la demande toujours croissante de l’industrie pour notre expertise et nos services», fait-il valoir. Dr Desrochers précise que l’entreprise «investit constamment dans son personnel, ses infrastructures, son instrumentation et ses procédés», ajoutant que la toute dernière contribution fédérale servira à «accélérer son plan de développement à l’étranger et sa compétitivité».

Rappelant l’engagement d’Ottawa à «aider les entreprises à croître, innover et exporter leurs produits», la ministre responsable de DEC, Pascale St_Onge, salue l’équipe lavalloise de CIRION et son «projet porteur dans le domaine de la recherche pharmaceutique et biotechnologique».

Cette société de recherche contractuelle affiche «une expertise de pointe pour le support au développement de médicaments de type biologique et biosimilaire et, spécifiquement, pour en déterminer l’immunogénicité».

Dans le cadre d’études cliniques et précliniques, CIRION offre aussi à l’industrie biopharmaceutique «des services globaux de laboratoire centralisé incluant la conception de protocoles d’investigation analytique, la gestion de toutes les facettes analytiques d’un protocole d’investigation multisite, la réalisation des essais requis en laboratoire et l’ensemble de la logistique pour la gestion des spécimens, précise DEC dans son communiqué. Ces services sont offerts à l’échelle internationale par le biais d’alliances mises en place avec des laboratoires centralisés ayant une offre de service comparable».

Par Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local

 

 

Sur le même sujet

Se dire les vraies affaires avec courage et respect

13/06/2024 | Sylvie Huard

Malgré les désaccords, il est important de continuer d’échanger pour éviter des conflits plus profonds.

Immigrer et entreprendre en franchise

12/06/2024 | Xavier Chambon

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de faillites en franchise est deux fois moins élevé que les entreprises indépendantes.

À la une

La taxe fédérale sur l'investissement

Mis à jour il y a 10 minutes | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. La ligne qui nous sépare de la confiscation pure et simple est parfois bien mince.

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.