Projet Zibi : de site industriel à milieu de vie

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Février 2020

Projet Zibi : de site industriel à milieu de vie

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Février 2020

Par Pierre Théroux

Le projet Zibi (mot algonquin signifiant rivière) s'étendra sur une superficie de plus de 13 hectares. (Photo: courtoisie)

FOCUS RÉGIONAL OUTAOUAIS. Un nouveau quartier prend vie sur le site industriel désaffecté exploité pendant une centaine d'années par les papetières E.B. Eddy et Domtar, au centre-ville du secteur Hull.

Bordé par la rivière des Outaouais et situé près de la chute des Chaudières, le projet Zibi (mot algonquin signifiant rivière) s'étendra sur une superficie de plus de 13 hectares. Il est situé à la fois sur les territoires de Gatineau et d'Ottawa. Y seront construits quelque 960 logements en location ou en copropriété. « La première phase des condos O, qui comprend 70 logements, est terminée. La deuxième phase le sera sous peu et les résidents commenceront à y habiter ce printemps » , indique la porte-parole du projet Zibi, Annie Boucher, de la firme Fuse Communications.

Déjà habité, ce quartier comprendra aussi un hôtel, des restaurants et divers commerces de détail, ainsi que des espaces de bureau et des lieux à vocation culturelle et communautaire. Le fournisseur d'espaces de travail créatifs d'Amsterdam Spaces prévoit entre autres s'y installer durant le deuxième trimestre de 2020. À terme, l'ensemble du projet Zibi devrait accueillir 5 000 résidents et 6 000 travailleurs.

Sur le même sujet

Gatineau a la cybersécurité dans sa mire

Édition du 12 Février 2020 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL OUTAOUAIS. Gatineau souhaite devenir une plaque tournante dans le secteur de la cybersécurité...

Gatineau en mission économique à... Montréal et Québec

Édition du 12 Février 2020 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL OUTAOUAIS. Les missions économiques ont généralement lieu à l'étranger, mais celle menée par la Ville...

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.