Lanaudière accélère son expansion

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Août 2019

Lanaudière accélère son expansion

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Août 2019

Par Pierre Théroux

La ­MRC ­Les ­Moulins vient d’inaugurer un nouvel incubateur d’entreprises. InnoHub ­La ­Centrale affiche déjà presque complet avec neuf ententes d’incubations.

FOCUS LANAUDIÈRE. L'économie se porte bien dans la région de Lanaudière. «Tous les indicateurs sont au vert», note Claude Robichaud, directeur général de la MRC Les Moulins, qui englobe les villes de Terrebonne et Mascouche. Même son de cloche dans la région de Joliette, qui, en plus des investissements majeurs chez Bridgestone, démontre «un grand esprit entrepreneurial», souligne Nicolas Framery, directeur général de la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette. À preuve: au cours des dix dernières années, Joliette s'est classée à cinq reprises dans le top 10 du classement des plus importantes communautés entrepreneuriales de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.

La forte croissance des dernières années a même engendré un heureux problème : le manque d'espace pour soutenir cet élan ! La région pourra y remédier grâce à la transformation en cours du site de l'ancien aéroport de Mascouche en un parc d'affaires industriel et commercial de quatre millions de pieds carrés.

Situé au croisement des autoroutes 25 et 640, et à proximité de la gare de Mascouche, le CentrOparc vient d'amorcer une première phase de développement de près de 1,6 million pi² qui engendrera des investissements de 50 M$. L'entreprise EEGT, spécialisée dans les services électriques pour les secteurs commercial et industriel, s'y installera, en plus d'y créer une entreprise soeur. SoluXium se lancera ainsi dans la conception et la fabrication de poteaux multifonctions à charge solaire.

«On avait grand besoin de nouveaux espaces», fait valoir M. Robichaud, en ajoutant que la Ville de Terrebonne planifie également l'aménagement d'un nouveau parc industriel d'une superficie de 30 millions pi² qui bénéficiera lui aussi à la grande région de Montréal. «On pourra se positionner pour attirer des entreprises qui cherchent des terrains de très grande dimension», précise-t-il.

Incubateur et living lab

La MRC Les Moulins vient par ailleurs d'inaugurer un nouvel incubateur d'entreprises. Lancé en début d'année, InnoHub La Centrale affiche déjà presque complet avec neuf ententes d'incubations. On y trouve notamment Rhinocharge, une entreprise qui développe et fabrique des bornes de recharge USB à pile de grande capacité. Celles-ci sont, entre autres, utilisées dans les situations d'urgence et le domaine événementiel. Il y a aussi BonBoss.ca, une plateforme spécialisée dans les outils de recherche d'emplois, notamment par la certification d'employeur de marque.

Du côté de Joliette, on mise notamment sur la création prochaine d'un Living Lab pour stimuler une économie qui tourne autour d'un secteur manufacturier diversifié et d'un important pôle commercial. Ce nouveau centre de cocréation et d'innovation ouverte vise à «faciliter le virage technologique de nos entreprises, tant dans les secteurs manufacturiers qu'agroalimentaires ou de la santé», précise Nicolas Framery.

Jumelée à la présence de Bio.Enviro.In, le centre de recherche en innovation bioalimentaire, horticole et environnementale du Cégep régional de Lanaudière à Joliette, la création de ce living lab vise du même coup à «intensifier les liens entre les entreprises de la région et les institutions de recherche», souhaite M. Framery.

Forte croissance démographique

La région de Lanaudière connaît depuis plus de trente ans l'une des croissances démographiques les plus fortes du Québec. De 2016 à 2021, sa population devrait encore croître (+ 6,8 %) plus rapidement que celle de l'ensemble du Québec (+ 3,8 %).

Voilà pourquoi de nombreux projets résidentiels ont vu le jour. Comme Urbanova à Terrebonne, qualifié de plus important projet résidentiel écoresponsable jamais réalisé au Canada. Une deuxième phase de développement y est déjà prévue. Un quartier TOD (Transit- oriented development), c'est-à-dire conçu pour favoriser l'utilisation des transports collectifs, verra aussi le jour près de la gare de Mascouche.

Mascouche s'affaire aussi à revitaliser son quartier historique. Le projet Noyau villageois a notamment entraîné la rénovation d'une maison de 1890, où loge depuis le début de l'année L'Albatros, Brasserie artisanale. D'autres commerces devraient ouvrir au cours des prochains mois.

Le Noyau villageois devrait contribuer à résoudre un problème de taille pour la région de Lanaudière. Ce territoire à proximité de Montréal est encore vu comme une banlieue-dortoir et les autorités souhaitent que ses résidents, qui ne veulent plus perdre plusieurs heures dans le trafic pour aller travailler dans la métropole, puissent y trouver un emploi stimulant et un milieu de vie intéressant.

 

Principales villes en 2019

Terrebonne : 115 962
Repentigny : 85 334
Mascouche : 48 423
L’Assomption : 23 181
Saint-Lin : 22 171

Source : ministère des ­Affaires municipales et de l’Habitation


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Retour aux sources pour Harnois Irrigation

Édition du 24 Août 2019 | Pierre Théroux

FOCUS LANAUDIÈRE. Danielle Harnois n’était pas encore née quand son père Rolland a vendu son premier système...

Le design industriel à la portée des entreprises

Édition du 24 Août 2019 | Pierre Théroux

FOCUS LANAUDIÈRE. Le design industriel aurait pris naissance au 19e siècle, dans la foulée de ...

À la une

Les investissements miniers progressent 7% en 2018

14/11/2019 | François Normand

L'Association minière du Québec s’inquiète toutefois de la réduction des dépenses d'exploration.

Immobilier: le Québec termine l'année en force

14/11/2019 | Les Affaires - JLR

BLOGUE INVITÉ. À Montréal, l’ajout de nouvelles unités peine à répondre à la demande, ce qui fait grimper les prix.

Canopy Growth rate la cible, le titre plonge

Mis à jour le 14/11/2019 | Denis Lalonde

Le titre de Canopy Growth termine la journée sur une chute de 14,27% à la Bourse de Toronto.