La MRC de L'Assomption en pleine relance économique

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Août 2019

La MRC de L'Assomption en pleine relance économique

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Août 2019

Par Pierre Théroux

Olivier Goyet, Michel Leblanc, Chantal Deschamps, Jean-Michel Vanasse et Benoit Delisle (Photo: Ville de Repentigny)

FOCUS LANAUDIÈRE. En juillet 2014, le géant suédois Electrolux cessait la production de ses électroménagers à son usine de L'Assomption, ce qui a entraîné la perte de 1 300 emplois. Pour la relocaliser chez nos voisins du sud, à Memphis, qui lui avait déroulé le tapis rouge à coups d'incitatifs fiscaux et financiers totalisant 150 M$.

Cinq ans plus tard, des projets commencent à voir le jour dans cette MRC qui avait établi une stratégie de relance économique après ce départ-choc. «Nous nous sommes d'abord lancés dans une démarche de réflexion afin d'analyser notre structure économique et voir les effets de levier possibles», indique Olivier Goyet, directeur général du CIENOV, l'organisme de développement économique mis en place en 2016.

La région a notamment constaté que le manque d'espace rendait difficile le recrutement de nouvelles entreprises. Elle devait donc miser sur la croissance des entreprises déjà présentes pour assurer la création d'emplois. Mais aussi, «il fallait moderniser et diversifier notre économie, qui est à prédominance manufacturière traditionnelle et agricole, vers des créneaux plus en lien avec l'économie de demain et des emplois à plus grande valeur ajoutée», souligne M. Goyet.

Devenir un pôle

L'implantation récente du Pôle d'innovation en Commerce Intelligent et Technologies Expérientielles (CIETECH) est un pas dans cette direction. La région souhaite ainsi «créer un environnement propice au développement d'entreprises technologiques», précise M. Goyet.

Installé depuis février 2018 dans le Quadrilatère numérique de Repentigny, le laboratoire technologique CIETECH sert à la fois d'espace de travail partagé et de vitrine pour des innovations. Il vise justement à favoriser un maillage entre les acteurs des secteurs commercial et technologique, afin de soutenir l'innovation en lien avec l'expérience client. «Les entreprises du secteur du commerce du détail font face à des enjeux d'intégration de nouvelles technologies. C'est un créneau qui nous semblet donc porteur», commente M. Goyet.

La MRC de L'Assomption mise aussi sur l'agriculture de demain avec la création d'un Pôle d'innovation en agro-efficience et bioproduits végétaux (CIEBIO). L'agriculture représente en effet une part importante de son économie, alors que 75 % du territoire est situé en zone agricole.

Le CIEBIO vise également à créer un écosystème d'innovation regroupant des chercheurs, des entreprises innovantes, des agriculteurs et des investisseurs qui travaillent à projeter ce secteur d'activité dans l'avenir. La région souhaite d'ailleurs ériger un complexe agroscientifique de quelque 12 M$, doté d'équipements de recherche, qui abritera le CIEBIO ainsi que le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière.

Enfin, la MRC désire mettre en place un parc d'affaires régional qui permettra entre autres aux entreprises locales d'assurer leur expansion. Les autorités pourront-elles utiliser le vaste terrain de plus d'un million de pieds carrés qui accueillait l'usine désaffectée d'Electrolux, finalement en voie de démolition ? «Ça reste un terrain de propriété privée. Mais il y a toujours des discussions pour son utilisation éventuelle», répond Olivier Goyet.

Pendant ce temps, Electrolux annonçait il y a quelques mois la fermeture de son usine de Memphis en 2020 pour rapatrier sa production à son usine de Springfield, également au Tennessee !

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Citoyens seniors et connectés

Édition du 09 Septembre 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: LANAUDIÈRE. Saint-Charles-Borromée est la capitale québécoise de la ...

Les chemins de la Haute-Matawinie

Édition du 09 Septembre 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: LANAUDIÈRE. La première étape en vue du parachèvement d'un lien ...

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.