Sural ferme ses usines de Bécancour et Victoriaville

Publié le 13/02/2019 à 14:39

Sural ferme ses usines de Bécancour et Victoriaville

Publié le 13/02/2019 à 14:39

Par La Presse Canadienne
Une usine qui confectionne des tiges d'aluminium.

(Photo: 123rf)

Près d’une centaine de travailleurs du Centre-du-Québec se sont retrouvés sans emploi, mercredi, après l’annonce de la fermeture des deux usines de Sural à Bécancour et Victoriaville.

Sural, un fabricant de tiges d’aluminium dont le siège social est situé au Venezuela, est aux prises avec des dettes auprès de ses fournisseurs qu’il n’arrive plus à payer.

L’usine de Bécancour, qui compte une cinquantaine d’employés, avait procédé à une fermeture qualifiée de « temporaire » le 5 février dernier, invoquant auprès de ses employés des « raisons opérationnelles ».

La fermeture de l’usine de Victoriaville, mardi, a cependant été accompagnée d’une tout autre raison lorsque le syndicat de ses employés a appris que l’entreprise avait placé les deux entités sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC).

En d’autres termes, les deux usines sont en faillite et ne rouvriront plus leurs portes à moins d’une reprise par un autre exploitant, une option qui n’est pas dans les cartes pour l’instant, selon le syndicat des Métallos qui se dit toutefois prêt à toute restructuration.

Les représentants des travailleurs réclament maintenant les sommes dues aux travailleurs mis à pied, notamment les salaires en suspens, les vacances accumulées et les indemnités de cessation d’emploi.

Les Métallos entendent également suivre de près la situation des régimes de retraite. Si les employés de Victoriaville bénéficiaient d’un régime à cotisations déterminées, pour lequel le syndicat n’est guère inquiet, ceux de Bécancour cotisaient à un régime à prestations déterminées, qui est beaucoup plus à risque en cas de faillite.

Un porte-parole du syndicat a dit croire que ces travailleurs pourront se reclasser rapidement, leur expertise dans différentes spécialités en usine étant fortement prisée en ces temps de pénurie de main-d'oeuvre.

L’usine de Bécancour, Produits laminés Sural Canada, avait vu le jour en 1992, alors que celle de Victoriaville, Sural Québec inc., est pratiquement neuve, ayant été inaugurée en 2015.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq montent de plus de 7%

Mis à jour à 16:54 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une lueur d'espoir sur le front du coronavirus semble animer le marché.

Titres en action: Postmedia, Fujifilm, Ocado, Rolls Royce...

Mis à jour à 13:26 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La résilience de l'industrie pétrolière subit son pire test

BLOGUE INVITÉ. L'industrie du pétrole vit la pire crise de son histoire. Quelles perspectives? Réponses d’Yvan Cliche.