La saison de ski 2022-2023, «la meilleure année depuis 16 ans»


Édition du 22 Novembre 2023

La saison de ski 2022-2023, «la meilleure année depuis 16 ans»


Édition du 22 Novembre 2023

Par Claudine Hébert

Près de 350 000 abonnements de toutes sortes ont été vendus au cours de la saison 2022-2023. (Photo: 123RF)

INDUSTRIE DU SKI. Augmentation des ventes d’abonnement, affluence sur les pentes, hausse de plus de 10 % des revenus, la dernière saison de ski au Québec a affiché des rendements historiques. Une situation qui semble vouloir se maintenir pour l’hiver qui s’en vient.

« La saison 2022-2023 constitue la meilleure année depuis 16 ans », affirme Michel Archambault, professeur émérite en tourisme de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), qui réalise l’Étude économique et financière des stations de ski du Québec depuis plus de trois décennies. Selon lui, la hausse historique des taux d’intérêt entamée depuis mars 2022 et l’inflation n’ont pas encore joué les trouble-fête sur les pentes. Du moins, pas encore.

Foi des résultats préliminaires de cette 35e analyse, qui ont été dévoilés en juin dernier, près de 350 000 abonnements (348 686) de toutes sortes ont été vendus au cours de la saison 2022-2023, précise l’auteur de l’étude. Il s’agit d’une hausse de plus de 15 % sur le nombre d’abonnements vendus il y a trois ans, avant que ne survienne la pandémie, poursuit Michel Archambault.

Selon les données recueillies par son équipe, les stations du Québec ont d’ailleurs cumulé 6,6 millions de jours-ski en 2022-2023. « C’est la meilleure affluence depuis la saison 2007-2008, où les stations avaient franchi le cap des 7 millions jours-ski », avance le directeur de l’étude. Une saison, faut-il préciser, qui avait précédé la crise financière mondiale.

Cette hausse de fréquentation se reflète sur les revenus. Selon le dernier bilan économique, les stations présentent une augmentation moyenne de 12 % sur le plan des bénéfices, affirme Michel Archambault. Une santé financière qui motive les investissements. Près de 55 millions de dollars (M$) ont été investis dans les stations de la province au cours de la dernière saison.

« Cette année, ce sont au moins 70 M$ qui sont prévus », avance le professeur de l’UQAM. Une grande proportion de ces montants seront injectés dans les bâtiments. Mais aussi dans l’enneigement mécanique. L’automatisation des systèmes, l’achat de canons comptent désormais pour près du quart des investissements, note-t-il.

 

Des préventes satisfaisantes

Ces données encourageantes semblent vouloir se maintenir pour la présente saison. Malgré des hausses de 6 % à 18 % sur le coût des abonnements selon les catégories de stations depuis les cinq dernières années (les plus fortes augmentations sont liées aux très grandes stations), les préventes demeurent satisfaisantes, soutient la dizaine de gestionnaires de montagne contactés par Les Affaires.

À Bromont, montagne d’expériences, le nombre d’abonnements qui a été mis en vente au printemps dernier a rapidement trouvé preneur, signale son vice-président et directeur général, Claude Péloquin. Quoiqu’au ralenti, les ventes en septembre et en octobre correspondent également aux attentes, ajoute-t-il. Le Massif du Sud, dans la MRC de Bellechasse, en Chaudière-Appalaches, affiche pour sa part une hausse de ventes d’abonnements frôlant les 3 %, avise son directeur général, Luc St-Jacques.

Même son de cloche au mont Gleason, dans le Centre-du-Québec. Une station qui, d’ailleurs, fait preuve de proactivité cette année. Consciente de l’effet de la hausse des intérêts sur le budget de ses abonnés, la direction a fait passer le nombre de versements de trois à six pour le paiement des abonnements.

« Une formule que nous avons également appliquée pour la toute première fois aux programmes de l’école de ski. Les parents pourront ainsi effectuer leur paiement en six versements plutôt qu’un », mentionne Nadia Pépin, directrice générale de la station. Notons que la gestionnaire de la station de 200 mètres de dénivelé est devenue, en mai dernier, la toute première femme du pays à recevoir le prestigieux prix Sammy. Depuis 1998, ces prix remis par le Ski Area Management (SAM) soulignent le leadership et l’innovation des principaux acteurs qui évoluent au sein des stations de ski nord-américaines.

 

Les aubaines sont de retour

Les aubaines, qui se sont faites rares au cours des deux années pandémiques, sont également de retour. Même lors des journées les plus achalandées du calendrier, comme en témoigne le forfait famille, offert par la station de ski Mont-Orford lors des semaines de relâche en mars dernier. La formule permettait aux familles vivant sous un même toit, quel que soit le nombre de parents et d’enfants, de bénéficier de jusqu’à 30 % de réduction sur le coût du billet de jour.

Encouragée par le franc succès de la formule (plus de 5000 forfaits ont été vendus), la direction de la station proposera le même forfait pendant la prochaine période des fêtes. « Y compris lors des semaines de relâche de mars 2024 », avise la directrice du marketing de la station, Valérie Colette. « C’est un petit coup de pouce que la station souhaite offrir en cadeau aux familles », conclut-elle.

Sur le même sujet

L'absence de neige crée des défis chez nos détaillants

Mis à jour le 11/04/2024 | Damien Silès

EXPERT. Quelles sont les pistes de solutions pour atténuer les répercussions sur vos ventes?

La cote du golf demeure élevée

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Les clubs de golf doivent ajuster leur mode d'opération et leurs stratégies marketing.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?