Une boîte à outils sur mesure

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Septembre 2020

Une boîte à outils sur mesure

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Septembre 2020

Par Claudine Hébert

Ariel Retamal, directeur général et commissaire à l’exportation de Laurentides International (Photo: courtoisie)

 

Si plus du tiers des quelque 700 PME manufacturières des Laurentides (36,5 %) rayonnent aujourd’hui un peu partout sur la planète, c’est en partie grâce au dynamisme de Laurentides International, l’organisme régional de promotion des exportations (ORPEX).
Depuis sa création, en décembre 1995, cet organisme à but non lucratif a aidé plus de 50 % des entreprises manufacturières exportatrices de la région à divers degrés, estime Ariel Retamal, directeur général et commissaire à l’exportation de Laurentides International. « Au cours des cinq dernières années, ce sont plus de 350 PME qui ont bénéficié de nos services, allant du simple conseil en exportation à la rédaction de plans d’affaires pour leurs marchés internationaux. »
Selon les données d’Investissement Québec-CRIQ, les Laurentides occupent le cinquième rang des régions en matière de pourcentage d’entreprises manufacturières exportatrices présentes sur son territoire après Montréal, la Montérégie, Laval et le Centre-du-Québec. 
Le commissaire Retamal attribue ce succès à trois initiatives propres à son ORPEX. D’abord, les entreprises ont accès à un guide complet portant sur les programmes et services à l’exportation offerts. 
Une formule adaptée de réseautage figure également parmi les facteurs qui favorisent les entreprises exportatrices de la région. « Depuis 12 ans, Laurentides International organise un événement annuel à l’automne. Ce rendez-vous – sur invitation seulement – regroupe près de 150 personnes, dont 70 % sont des entrepreneurs exportateurs. L’autre 30 % des participants sont des experts à l’exportation d’ici et d’ailleurs », explique Ariel Retamal.
Le troisième ingrédient est un conseil d’administration de l’organisme composé presque exclusivement d’exportateurs laurentiens. « De cette façon, nous nous assurons que les thèmes abordés reflètent toujours les besoins de nos membres », affirme-t-il.
-30-

 

FOCUS RÉGIONAL: LAURENTIDES. Si plus du tiers des quelque 700 PME manufacturières des Laurentides (36,5 %) rayonnent aujourd’hui un peu partout sur la planète, c’est en partie grâce au dynamisme de Laurentides International, l’organisme régional de promotion des exportations (ORPEX).

Depuis sa création, en décembre 1995, cet organisme à but non lucratif a aidé plus de 50 % des entreprises manufacturières exportatrices de la région à divers degrés, estime Ariel Retamal, directeur général et commissaire à l’exportation de Laurentides International. « Au cours des cinq dernières années, ce sont plus de 350 PME qui ont bénéficié de nos services, allant du simple conseil en exportation à la rédaction de plans d’affaires pour leurs marchés internationaux. »

Selon les données d’Investissement Québec-CRIQ, les Laurentides occupent le cinquième rang des régions en matière de pourcentage d’entreprises manufacturières exportatrices présentes sur son territoire après Montréal, la Montérégie, Laval et le Centre-du-Québec. 

Le commissaire Retamal attribue ce succès à trois initiatives propres à son ORPEX. D’abord, les entreprises ont accès à un guide complet portant sur les programmes et services à l’exportation offerts. 

Une formule adaptée de réseautage figure également parmi les facteurs qui favorisent les entreprises exportatrices de la région. « Depuis 12 ans, Laurentides International organise un événement annuel à l’automne. Ce rendez-vous – sur invitation seulement – regroupe près de 150 personnes, dont 70 % sont des entrepreneurs exportateurs. L’autre 30 % des participants sont des experts à l’exportation d’ici et d’ailleurs », explique Ariel Retamal.

Le troisième ingrédient est un conseil d’administration de l’organisme composé presque exclusivement d’exportateurs laurentiens. « De cette façon, nous nous assurons que les thèmes abordés reflètent toujours les besoins de nos membres », affirme-t-il.

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La pandémie crée des remous dans les Hautes-Laurentides

Même si le taux de chômage a augmenté, les entreprises ont toujours beaucoup de difficultés à trouver des employés.

Un incubateur-accélérateur prisé

Édition du 23 Septembre 2020 | Claudine Hébert

FOCUS RÉGIONAL: LAURENTIDES. Il n’y en a pas que pour le tourisme dans la MRC des Laurentides. Depuis le printemps...

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.