La Banque de l'infrastructure du Canada veut faciliter le financement de projets autochtones

Publié le 19/03/2021 à 17:26

La Banque de l'infrastructure du Canada veut faciliter le financement de projets autochtones

Publié le 19/03/2021 à 17:26

Par La Presse Canadienne
Un drapeau du Canada

(Photo: 123RF)

La Banque de l’infrastructure du Canada lance un programme pour offrir un financement à faible taux d’intérêt et à long terme pour les projets d’infrastructure autochtones. 

Selon la banque, l’Initiative d’infrastructures autochtones (IICA) offrira des prêts d’au moins 5 millions $ pour un maximum de 80% du coût total des projets associés aux infrastructures vertes, à l’énergie propre, à internet haut débit, au transport en commun et au commerce et transport.

Les prêts visent à créer une croissance économique dans les communautés autochtones, à améliorer la sécurité énergétique, à réduire les gaz à effet de serre et à donner à davantage de personnes un accès à internet fiable et à de l’eau potable.

Le programme intervient après que le gouvernement fédéral a demandé à la banque, en février, d’allouer au moins 1 milliard $ aux projets d’infrastructure autochtones dans les secteurs prioritaires.

À elles seules, les communautés des Premières Nations font face à un déficit d’infrastructure totalisant jusqu’à 30 milliards $, selon un rapport de 2016 du Conseil canadien pour les partenariats public−privé.

Une analyse de 2020 de Nunavut Tunngavik, qui représente les Inuits du territoire et leurs droits en vertu de la Loi sur le Nunavut, n’a pas quantifié le déficit d’infrastructure dans sa communauté, mais a conclu que l’infrastructure du territoire était généralement «inadéquate, en mauvais état ou tout à fait absente» par rapport au niveau de référence canadien.

À la une

Le projet de loi 96 bien accueilli par l'opposition et Ottawa

La nouvelle pièce législative vise à encadrer l’usage du français chez les entreprises de 25 à 49 employés notamment.

Le gouvernement Legault parraine une réforme de la loi 101

Mis à jour à 16:24 | La Presse Canadienne

La nouvelle loi 101 sera appliquée aux entreprises de 25 à 49 employés.

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»