Grandir dans un secteur en mutation

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Novembre 2015

Grandir dans un secteur en mutation

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Novembre 2015

Caty Bérubé, lauréate des Prix Femmes d'affaires du Québec dans la catégorie Entrepreneure, grande entreprise.

LAURÉATE - Après avoir travaillé plusieurs années à son compte, Caty Bérubé fonde en 2004 les Éditions Pratico-Pratiques, une des rares entreprises indépendantes dans une industrie dominée par les grands. Cette aventure était risquée : «Je savais qu'entre le moment où je lançais la production et celui où je commençais à percevoir des revenus, il y aurait un bon délai. Mes hésitations n'ont pas duré longtemps, car j'y croyais vraiment», raconte Caty Bérubé, lauréate des Prix Femmes d'affaires du Québec dans la catégorie Entrepreneure, grande entreprise.


Cliquez ici pour consulter le dossier Femmes d'affaires : défi croissance


L'avenir lui a donné raison. Les Éditions Pratico-Pratiques publient maintenant six magazines ainsi que deux collections de livres de cuisine. L'éditeur est le deuxième en importance au Québec pour le nombre de magazines produits.


La clé du succès ? Innover et croire en ses moyens. «Je n'ai pas vraiment peur. Sinon, je n'aurais pas choisi cette voie. Quand je ne dors pas la nuit, c'est parce que trop d'idées me trottent dans la tête.»


Cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas traversé son lot d'obstacles. En 2009, la firme a connu une année difficile. Plutôt que de réduire les dépenses, Caty Bérubé a décidé d'investir. Elle a acheté un bâtiment où se concentrent toutes les activités de la maison d'édition. «Le fait de tout regrouper sous le même toit nous donne de la flexibilité, nous permet d'être plus productifs et de travailler sur plus de projets.»


Cette synergie a mené à la publication, en 2010, du magazine 5-15, qui propose des recettes de 5 ingrédients prêtes en 15 minutes, et au lancement de la série de livres Les plaisirs gourmands de Caty.


Caty Bérubé a aussi diversifié ses sources de revenus qui provenaient uniquement de la vente des magazines en kiosque. «Nous avons maintenant une formule d'abonnements, de la publicité, un site Web qui génère des revenus et des partenaires pour lesquels nous produisons des contenus. Dès 2010, nous sommes redevenus rentables. Depuis, notre chiffre d'affaires croît d'environ 25 à 40 % chaque année.»


Le plus grand risque qu'elle ait jamais pris


«Lancer ma maison d'édition, alors que le domaine de l'imprimé est en déclin et que la concurrence est féroce, et oser enrichir ma collection avec de nouvelles séries de livres et de magazines.»


Ce qu'elle aimerait réaliser en affaires


«Continuer de gagner des parts de marché avec mes magazines et mes livres et, ainsi, faire mentir ceux qui prédisent la mort de l'imprimé. Également, utiliser toutes les plateformes pour mieux comprendre nos lecteurs et faire rayonner nos contenus.


Cliquez ici pour consulter le dossier Femmes d'affaires : défi croissance


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Femmes et argent : des inégalités loin d'être éradiquées

Édition du 06 Avril 2019 | Hélène Gagné

EXPERTE INVITÉE. Trois études récentes sur les femmes et l'argent imposent un même constat : nous avons ...

Dévoilement des lauréates du ­Prix ­Femmes de mérite 2019 de la ­Fondation Y des femmes

Édition du 06 Avril 2019 | Les Affaires

La ­Fondation Y des femmes de ­Montréal a dévoilé le nom des lauréates et du ...

OPINION Au Canada, les hommes gagnent 26% plus que les femmes!
20/03/2019 | Olivier Schmouker
Françoise E. Lyon : la passion des finances
Édition du 09 Mars 2019 | Anne-Marie Tremblay
Kateri Normandeau : l'ingénieure bâtisseuse
Édition du 09 Mars 2019 | Anne-Marie Tremblay

À la une

Avantage concurrentiel (partie 3): les effets du réseau

BLOGUE INVITÉ. Les dessins dans les cavernes et Facebook ont plus en commun que vous ne le pensez...

Bombardier est blanchie par l'AMF, avec une mise en garde

Elle n'a relevé aucune infraction dans le programme ayant permis à des cadres de vendre des actions l'an dernier.

À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

09:01 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Bombardier, Savaria et CGI? Voici quelques recommandations d'analystes.