Industries de la chimie et de l'énergie: les femmes sont ­sous-représentées dans les métiers bien rémunérés

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2019

Industries de la chimie et de l'énergie: les femmes sont ­sous-représentées dans les métiers bien rémunérés

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2019

Par Marie-Pier Frappier

[Photo: 123RF]

FEMMES D'AFFAIRES. Le comité sectoriel québécois de la main-d'oeuvre de la chimie, de la pétrochimie, du raffinage et du gaz (CoeffiScience) a publié son premier rapport sur la place des femmes dans ces industries regroupant environ 600 entreprises et 21 000 travailleurs au Québec.

De ce nombre, seulement 30 % des emplois sont occupés par des femmes, et seulement 17 % de ces dernières exercent des métiers de production, généralement mieux rémunérés.

« Le secteur fait face au défi du recrutement de la main-d'oeuvre. Selon nous, la diversité en milieu de travail fait partie intégrante de la solution », mentionne Guillaume Legendre, directeur général de CoeffiScience, par voie de communiqué.

Les industries doivent à ces fins briser les perceptions : « D'une part, on perçoit des métiers lourds, qui demandent une grande force physique et présentent d'importants risques et, d'autre part, le secteur est également vu comme un milieu d'hommes dont il est difficile de faire partie », peut-on lire dans le rapport.

Le secteur compte, pour remédier à ces constats, mettre beaucoup d'efforts dans les prochaines années chez les élèves du secondaire.

À la une

Les ventes au détail ont reculé de 2,5% au Québec en mai

Le repli a été mesuré à 3,5% dans la région de Montréal. Au pays, le recul est de l'ordre de 2,1%.

Alphabet lance une filiale de robotique

11:59 | AFP

L’objectif est de « réduire de façon radicale le temps, le coût et la complexité d’utilisation des robots industriels ».

Unifor et Bell trouvent un terrain d'entente

L'entente a été recommandée à l’unanimité par son comité de négociation.