Caroline Ménard: relever le défi de la relève

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Caroline Ménard: relever le défi de la relève

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Caroline Ménard, présidente et associée, Brio Conseils

Elle se destinait à des études de psychologie. Mais à l’issue de son baccalauréat, Caroline Ménard a réalisé qu’elle souhaitait accompagner les projets de transformation des entreprises. C’est à l’issue d’une maîtrise en sciences de la gestion à HEC qu’elle a gravi les échelons, en passant de conseillère à associée, puis présidente depuis l’an dernier au sein de la firme Brio Conseils.

Lauréate - Entrepreneure, grande entreprise - PRIX DEMERS BEAULNE

Quelle est la réalisation dont vous êtes la plus fière ?

Avoir fait d’une relève une histoire à succès. Car Brio Conseils aurait très bien pu être revendue à une grande firme de conseil. Nous avons réussi à réaliser une transition en interne et à rester un joueur indépendant de 8 à 10M$ de chiffre d’affaires, avec 35 collaborateurs permanents. [Novembre 2017: un an après sa prise de poste, Mme Ménard souhaite indiquer que le chiffre d'affaires de l'entreprise est désormais confidentiel.] Nous avons aussi fondé un regroupement de firmes à l’international, la Transformation League, afin de présenter la même approche à des clients au niveau mondial.

Comment s’est déroulée la transition ?

C’est un travail de longue haleine car la fondatrice de Brio Conseils, Sylvie Charbonneau, avait annoncé ses couleurs depuis plusieurs années. Elle m’a entre-temps exposée à toutes sortes de situations, si bien que nous avons aussi développé une belle complicité. Elle m’a laissé faire des erreurs et apprendre, en me donnant du feedback.

Quel a été votre plus grand défi ?

Concilier ma vie de famille et la direction d’un cabinet de conseil. A mon deuxième accouchement, j’étais sur un mandat stratégique pour une institution financière et j’ai fait le choix de m’arrêter trois semaines puis de repartir travailler. Je suis arrivée à cette cohabitation car j’étais bien entourée, mais c’est un défi de tous les jours.

Quels enseignements tirez-vous de votre expérience ?

On ne peut pas transformer une entreprise sans se connaître d’abord. Je me voie comme un leader au service de son équipe, avec le souci de développer aussi la relève de demain.

Quels sont vos projets pour Brio Conseils ?

Nous travaillons à mettre en place une offre pour aider les leaders québécois à se développer, avec un programme de développement dans le temps. Notre croissance va aussi passer par une expansion à l’international. Nous commençons par mener des projets à l’étranger avec la Transformation League, et nous verrons là où cela peut nous mener. Mais il est clair que nous aimerions prendre davantage de place en Europe.

Vous êtes aussi passionnée de théâtre : est-ce que cela vous aide en affaires ?

On a tous un passe-temps favori, mais je pense que le jeu aide effectivement à dédramatiser et à se prendre moins au sérieux. Avec les années, j’ai aussi eu envie d’être dans un autre processus créatif, à travers la danse. Tout cela me permet de voyager dans d’autres univers.

Lisez les biographies des finalistes et des lauréates du Prix femmes d'affaires

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Couche-Tard veut recharger les véhicules électriques

Alimentation Couche−Tard souhaite que ses établissements offrent la possibilité de recharger des véhicules.

Toujours vivant

Édition du 25 Novembre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. Chers compatriotes, ­armons-nous de patience et frappons dans la vie «à grand coup d’amour».

Retraite: plus de transparence demandée par des gestionnaires de fonds

Huit fonds exhortent les entreprises à divulguer des données environnementales, sociales et de gouvernance complètes.