Sandrine Kake: agir pour son pays d'origine

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Sandrine Kake: agir pour son pays d'origine

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«J’aimerais contribuer à rendre possibles d’autres belles histoires comme celle-là», précise Sandrine Kake.

En déménageant au Canada il y a 10 ans, Sandrine Kake s’est tout de suite engagée dans le bénévolat. 

Sur le campus de l’Alberta, à Edmonton, où elle étudie la biologie, elle rejoint l’organisme à but non lucratif Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC), actif dans le domaine du développement international. 

Implication à fond 

Elle participe notamment à des collectes de fonds pour financer l’envoi de lampes solaires en Afrique, ainsi que la venue au Canada d’étudiants vivant dans des camps de réfugiés. 

À son arrivée à l’Université de Sherbrooke, elle continue à s’impliquer auprès d’EUMC le temps de compléter sa maîtrise. 

Puis, en 2017, devenue maman de deux petits garçons, elle s’investit dans la Maison de la famille de Mirabel, à titre de vice-présidente, pendant un an. 

Lutter contre l’analphabétisme 

Au mois de juin dernier, elle crée sa propre fondation avec son conjoint et sa soeur. Baptisée DAKS, cet OBNL a pour ambition de lutter contre l’analphabétisme et d’agir en faveur de la santé, notamment de l’amélioration de la situation des personnes handicapées au Cameroun. Cette dernière cause lui tient particulièrement à coeur. 

Quand elle habitait en Alberta, elle a réussi à récolter 1700 dollars pour acheter un fauteuil roulant électrique à un ami du secondaire devenu paraplégique après un accident. 

« Il a pu reprendre ses études, et même poursuivre une maîtrise en France, se félicite-t-elle. J’aimerais contribuer à rendre possibles d’autres belles histoires comme celle-là. » 

Soigner le Cameroun 

Pour y parvenir, cette associée aux affaires réglementaires dans une entreprise de produits médicaux compte entre autres tisser des partenariats avec l’industrie pharmaceutique dans le but d’envoyer du matériel et des médicaments au Cameroun.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

18/02/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.

L'industrie pétrolière pourrait créer une crise financière, selon un rapport gouvernemental

14/02/2020 | François Normand

Un rapport-choc d'une agence gouvernementale finlandaise fait jaser de plus en plus dans le secteur de l'énergie.

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

21/02/2020 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Les blocages «doivent être levés maintenant», dit Trudeau

21/02/2020 | AFP

« La situation actuelle est inacceptable et intenable », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Retarder la gratification immédiate en Bourse

BLOGUE INVITÉ. En ces temps de gratification instantanée, l'art de retarder la gratification se perd tranquillement.