Nathalie Sigouin, l'ingénieure devenue entrepreneure

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Nathalie Sigouin, l'ingénieure devenue entrepreneure

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«Je suis une des premières femmes au Québec à lancer une firme d’ingénierie», se félicite Nathalie Sigouin.

Trois semaines, c’est le temps qu’il a fallu à Nathalie Sigouin pour plonger dans le grand bain de l’entrepreneuriat. 

« Quand la vie t’amène là où tu veux être, tout se met en place naturellement, comme une évidence », explique-t-elle. 

Confiance en elle et son expertise

En 2013, Nathalie Sigouin fête ses 40 ans. Forte de ses 19 années d’expérience dans l’ingénierie-conseil, elle se dit alors qu’elle possède suffisamment de confiance en elle et en son expertise pour quitter son poste dans une grande firme d’ingénierie civile.

« Je suis une des premières femmes au Québec à lancer une firme d’ingénierie », se félicite-t-elle.

Ingénierie civile et municipale

Constatant le manque d’intérêt des grandes firmes pour les projets des petites communautés, elle a décidé d’y remédier en créant N. Sigouin Infra-Conseils à Mont-Laurier, où elle vit.

« Mes valeurs différaient de celles de l’entreprise pour laquelle je travaillais, dit-elle. Répondre aux besoins des petites municipalités, faire une différence pour elles, me tenait à coeur. »

En trois semaines, tout est prêt pour que l’entreprise voie le jour début 2014. N. Sigouin Infra-Conseils fournit des services en ingénierie civile et municipale à des petites et des moyennes municipalités.

Pour le moment, ses clients sont principalement situés dans les Laurentides. Toutefois, l’entreprise lorgne présentement du côté de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Si Nathalie Sigouin est désormais entourée d’une équipe de six personnes, c’est seule qu’elle a débuté son entreprise.

« Je ne suis partie de rien, mais j’étais riche de ma conviction en ma capacité à avoir de l’impact », met-elle en avant.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour le 27/11/2021 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

27/11/2021 | François Normand

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…