Marie-Claude Houle : une croissance pas à pas

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Marie-Claude Houle : une croissance pas à pas

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« J’ai eu la piqûre de la gestion de projets, car j’aime travailler en équipe à bâtir quelque chose de concret », dit Marie-Claude Houle.

Présidente de la firme de construction EBC, l’énergique Marie-Claude Houle a commencé à travailler au sein de cette entreprise, fondée par son père et son oncle en 1968, par défaut.

Lorsqu’elle décroche son diplôme d’ingénieure en 1986, les offres d’emploi en génie civil sont loin de fleurir dans les journaux. Elle se tourne donc vers son père, Fernand Houle, qui lui donne un poste en gestion de projets.

« J’ai eu la piqûre de la gestion de projets, car j’aime travailler en équipe à bâtir quelque chose de concret », dit-elle. Gagner des contrats plaît également à cette femme à l’esprit de compétition.

Aller chercher les bons outils

Au début des années 1990, Marie-Claude Houle part suivre un MBA afin d’améliorer ses compétences en gestion. À son retour, elle s’attelle à implanter une démarche de qualité au sein d’EBC et oeuvre au développement des affaires de l’entreprise à l’international.

Elle devient successivement directrice de la division bâtiments et bras droit du vice-président en travaux, génie civil et infrastructures avant de prendre les rênes d’EBC en 1999.

En ce changement de millénaire, EBC est surtout présente au Québec et dessert le marché public. Marie-Claude Houle amène l’entreprise à remporter des contrats privés, à développer le marché canadien et à diversifier ses activités, en mettant en oeuvre des projets éoliens ou encore miniers.

Une soif de se dépasser

« Je cherche à relever des défis toujours plus gros, à faire continuellement mieux, tout en restant prudente », indique-t-elle. Résultat, EBC a vu son chiffre d’affaires nonupler en près de 20 ans, pour atteindre 900 millions de dollars, et le nombre d’employés permanents doubler.

 Cette année, Marie-Claude Houle est devenue la première femme à présider l’Association des constructeurs de route et grands travaux du Québec.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

18/02/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.

L'industrie pétrolière pourrait créer une crise financière, selon un rapport gouvernemental

14/02/2020 | François Normand

Un rapport-choc d'une agence gouvernementale finlandaise fait jaser de plus en plus dans le secteur de l'énergie.

À la une

Petit guide de survie au «bad buzz»

20/02/2020 | Catherine Charron

Lorsqu’une soirée entre amis entache votre image de marque sur les réseaux sociaux, voici comment éponger les dégâts.

Victoria's Secret quitte la Bourse

20/02/2020 | AFP

Le nouvel actionnaire majoritaire est le fonds Sycamore, qui a déboursé 525M$ en échange de 55% du capital.

Encore des changements chez Nemaska Lithium: le président quitte

Guy Bourassa n’est plus aux commandes de l’entreprise à l’abri de ses créanciers depuis presque deux mois.