L’engagement sans faille de Ginette Noiseux

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

L’engagement sans faille de Ginette Noiseux

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« Le monde de l’entreprise nous a soutenus alors que le gouvernement se montrait frileux », met Ginette Noiseux en avant.

Élevée par son père après la mort de sa mère, Ginette Noiseux avoue elle-même que sa fibre particulièrement féministe n’était pas particulièrement développée à sa sortie de l’École nationale du théâtre du Canada en 1978.


Conceptrice de costumes et scénographe, elle se heurte aux inégalités subies par les femmes dans le milieu du théâtre institutionnel de l’époque.


« Une femme scénographe, cela ne se pouvait pas, se souvient-elle . Je vivais très bien de mon métier, mais j’étais tout le temps en colère. » En 1981, elle quitte donc le théâtre institutionnel pour le Théâtre Expérimental des Femmes (TEF), fondé deux ans plus tôt.


Un travail de longue haleine


Depuis, il est devenu Espace Go et Ginette Noiseux en occupe la tête depuis 1987. Les premières années, le TEF est tellement à court d’argent que Ginette Noiseux vit dans le théâtre et travaille, en parallèle, comme femme de ménage pour se nourrir. « J’étais vraiment pauvre, mais je croyais à ce que je faisais. »


Au fil des années, Espace Go s’est imposé comme un acteur incontournable du théâtre contemporain à Montréal. Bien que la compagnie essuie de grosses tempêtes, Ginette Noiseux ne perd jamais confiance et s’évertue à allier vocation artistique et engagement citoyen.


« L’exigeant projet artistique à mener, qui constitue déjà un défi immense à relever, se double d’une mission de valorisation de la contribution des femmes au théâtre », souligne-t-elle.


Connaître les bonnes personnes


Pour y parvenir, Ginette Noiseux a trouvé des alliés au sein du monde des affaires. Le conseil d’administration d’Espace Go, majoritairement composé de femmes, est présidé par Martine Turcotte, vice-présidente de Bell Canada.


Et le groupe Transat appuie Espace Go depuis 1994. « Le monde de l’entreprise nous a soutenus alors que le gouvernement se montrait frileux », met-elle en avant.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»


 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

À la une

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

12:30 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

L'expérience de vente d'une maison sans agent

BLOGUE INVITÉ. Mes expériences passées m'avaient incité à ne plus vouloir leur verser de commissions. Le bonheur!

Samsung repousse le lancement de son smartphone Galaxy Fold

Mis à jour à 15:56 | AFP

Des utilisateurs « nous ont fait part du fait que l’appareil avait besoin d’améliorations», explique la compagnie.