Marie-Claude Beauchamp : quand le succès fait boule de neige

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Marie-Claude Beauchamp : quand le succès fait boule de neige

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« Dans ma famille, on disait qu’on était capable de vendre de la glace à des Inuits », dit Marie-Claude Beauchamp en riant. [Photo: Sophie Lachapelle]

Danseuse, comédienne et chanteuse dans son enfance, Marie-Claude Beauchamp, présidente de la société ayant produit La guerre des tuques 3D, était vouée à suivre une carrière artistique. Ce serait oublier que les Beauchamp ont la vente dans le sang.

« Dans ma famille, on disait qu’on était capable de vendre de la glace à des Inuits », dit-elle en riant. Alors, c’est vers la distribution de programmes audiovisuels pour le jeune public qu’elle se tourne une fois ses études en cinéma terminées.

Après quelques années, le besoin de retourner vers la création se fait sentir et Marie-Claude Beauchamp devient productrice.

Elle travaille sur des émissions de marionnettes, puis découvre l’animation jusqu’à prendre la vice-présidence du studio d’animation CinéGroupe jusqu’en 2004.

« Il n’y avait pas d’autres entreprises de l’envergure de Cinégroupe dans mon secteur. Or, être vice-présidente me permettait de toucher au contenu, aux ventes, au marketing, à la finance... »

Quelques mois plus tard, elle retrouve le plaisir de la multidisciplinarité en créant la société de production Carpediem.

La guerre des tuques 3D constitue la réalisation la plus marquante de la productrice. Le film d’animation, sorti en 2015, est vendu dans 120 pays, dont la Chine où il a attiré plus d’un million de spectateurs.

Marie-Claude Beauchamp déploie toute une marque autour du film afin que la jeune génération s’approprie les aventures de Luc et de ses amis.

Série télé, livres, albums de musique, jeux, objets dérivés, exposition au musée Grévin... L’univers de la comédie est décliné sous plusieurs formats, ce qui amène la productrice à créer quatre autres entreprises en lien avec Carpediem.

Le deuxième volet, intitulé La course des tuques, prendra l’affiche début décembre au Québec, puis dans 60 pays.

 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Vingt recommandations pour relancer Montréal

À ce sujet, la mairesse Valérie Plante a assuré que la relance devra être verte et juste.

Technologie: peut-on contrôler le virus sans miner nos libertés?

16/05/2020 | François Normand

ANALYSE. Une trentaine de spécialistes affirment qu’on peut protéger la santé publique et les libertés civiles.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

11:22 | AFP

« L’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste ».