Marie-Claude Beauchamp : quand le succès fait boule de neige

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Marie-Claude Beauchamp : quand le succès fait boule de neige

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« Dans ma famille, on disait qu’on était capable de vendre de la glace à des Inuits », dit Marie-Claude Beauchamp en riant. [Photo: Sophie Lachapelle]

Danseuse, comédienne et chanteuse dans son enfance, Marie-Claude Beauchamp, présidente de la société ayant produit La guerre des tuques 3D, était vouée à suivre une carrière artistique. Ce serait oublier que les Beauchamp ont la vente dans le sang.


« Dans ma famille, on disait qu’on était capable de vendre de la glace à des Inuits », dit-elle en riant. Alors, c’est vers la distribution de programmes audiovisuels pour le jeune public qu’elle se tourne une fois ses études en cinéma terminées.


Après quelques années, le besoin de retourner vers la création se fait sentir et Marie-Claude Beauchamp devient productrice.


Elle travaille sur des émissions de marionnettes, puis découvre l’animation jusqu’à prendre la vice-présidence du studio d’animation CinéGroupe jusqu’en 2004.


« Il n’y avait pas d’autres entreprises de l’envergure de Cinégroupe dans mon secteur. Or, être vice-présidente me permettait de toucher au contenu, aux ventes, au marketing, à la finance... »


Quelques mois plus tard, elle retrouve le plaisir de la multidisciplinarité en créant la société de production Carpediem.


La guerre des tuques 3D constitue la réalisation la plus marquante de la productrice. Le film d’animation, sorti en 2015, est vendu dans 120 pays, dont la Chine où il a attiré plus d’un million de spectateurs.


Marie-Claude Beauchamp déploie toute une marque autour du film afin que la jeune génération s’approprie les aventures de Luc et de ses amis.


Série télé, livres, albums de musique, jeux, objets dérivés, exposition au musée Grévin... L’univers de la comédie est décliné sous plusieurs formats, ce qui amène la productrice à créer quatre autres entreprises en lien avec Carpediem.


Le deuxième volet, intitulé La course des tuques, prendra l’affiche début décembre au Québec, puis dans 60 pays.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»


 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.