Katie Bussières: carburer aux acquisitions

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Katie Bussières: carburer aux acquisitions

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«Je cherche à faire grandir les employés, en leur permettant de se dépasser», mentionne Katie Bussières.

Lorsqu’elle raconte son histoire à d’autres entrepreneurs, Katie Bussière, devenue cheffe d’entreprise en rachetant Nubik il y a trois ans, suscite souvent des commentaires positifs chez ses interlocuteurs. 

« C’est vrai qu’en acquérant une entreprise, tu arrives sur un terrain inconnu, où tu ne maîtrises rien au départ, décrit-elle. Cependant, je trouve que démarrer une entreprise à partir de zéro est plus courageux. » 

Zone de confort 

Si cette fille de commerçants a su tôt qu’elle aspirait aussi travailler pour elle-même un jour, opter pour l’acquisition lui a permis de rester dans sa zone de confort. 

Il faut dire qu’avant d’avoir racheté Nubik, qui implante des logiciels de gestion d’entreprise, Katie Bussière a été bien rodée. 

Une acquisition par an 

Son ancien employeur Negotium, une entreprise technologique dont elle était vice-présidente, s’est livrée à pas moins de six acquisitions pendant les six années où elle a travaillé là-bas. 

En trois ans, Nubik a vu son chiffre d’affaires quadrupler et le nombre de salariés passer de 40 à plus de 100. 

Et de deux! 

Le 1er septembre dernier, Nubik a procédé à sa première acquisition, en devenant propriétaire d’une compagnie technologique en Caroline du Nord. Et, elle compte en mener deux autres au Canada à court terme. 

Après avoir décroché son bac en informatique en 1996, et avant d’occuper plusieurs postes en TI, Katie Bussière a enseigné la programmation pendant cinq ans dans un Cégep. 

« Quand j’étais professeure, mon objectif était de prendre des personnes à un point A et de les amener à un point B, dit-elle. C’est que j’essaie d’accomplir aussi présentement en cherchant à faire grandir les employés, en leur permettant de se dépasser. »

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À la une

Bourse: records à Wall Street pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour il y a 49 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones s’est très légèrement replié face à la Fed qui reste prudente.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 juin

Mis à jour à 16:42 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.