Julie Quenneville: une envie de se sentir utile

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Julie Quenneville: une envie de se sentir utile

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«J’ai toujours pensé grand et poussé les autres à faire de même», avoue Julie Quenneville.

Journaliste pendant 10 ans, Julie Quenneville a fait un virage à 180 degrés pour se tourner vers le monde de la santé publique il y a 15 ans. 


« Je ressentais un besoin profond d’avoir un impact dans la communauté, de m’impliquer dans les histoires, et pas uniquement de les couvrir », met-elle en avant. 


Attachée politique 


En 2002, elle abandonne son calepin et son micro pour devenir attachée politique pendant quelques mois, puis directrice associée du cabinet de Philippe Couillard, alors ministre de la Santé du Québec. 


Ce rôle étant difficile à concilier avec une vie de maman, elle décroche un poste de gestionnaire au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) en 2005. 


« Je voulais profiter de l’opportunité rare de participer à la construction d’un nouvel hôpital voué à être l’un des meilleurs au monde », explique-t-elle. 


Devenue en 2008 directrice du développement et du marketing du CUSM, elle gère la campagne Les meilleurs soins pour la vie, qui a permis de recueillir 300 millions de dollars afin de financer l’édification du nouveau CUSM sur le site Glen et d’acheter des équipements.  


Penser grand 


Responsable de la planification d’un événement célébrant l’ouverture du nouvel hôpital en juin 2015, elle a l’idée d’organiser une fin de semaine ponctuée de plusieurs concerts et d’une marche ayant attiré 10 000 personnes, dont des athlètes olympiques.  


« La première fois que j’ai parlé de ce projet, les gens ont ricané, se remémore-t-elle. J’ai toujours pensé grand et poussé les autres à faire de même. » 


Depuis l’automne 2015, elle est présidente de la Fondation du CUSM, dont elle est parvenue à augmenter le nombre de donateurs de 26 %.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'argent public mis dans l'IA, un honteux gaspillage?

CHRONIQUE. Les Québécois ne devraient récolter «que quelques miettes» des 2 G$ investis, selon une étude de l'Iris.

Pouvez-vous vraiment vous fier aux gourous de la finance?

25/03/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Une intelligence artificielle (IA) vient de découvrir qu'il faut être fou pour écouter leurs prédictions!

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.