Josée Fortin : à la poursuite de son propre chemin

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Josée Fortin : à la poursuite de son propre chemin

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« Je n’ai jamais recherché la sécurité de l’emploi», souligne Josée Fortin.

Enseignante en informatique au secondaire, gestionnaire des ventes dans la technologie, attachée commerciale en Chine, créatrice d’entreprise en biotechnologie, vice-présidente d’un cuisiniste, mais aussi… copropriétaire d’un restaurant, Josée Fortin a porté différentes casquettes en plus de 25 ans de vie professionnelle.

Elle a aussi été PDG d’une organisation de valorisation de la propriété intellectuelle. Un itinéraire atypique, avec le développement des affaires en fil conducteur, qui reflète bien la personnalité de cette femme allumée par l’innovation.

« Je n’ai jamais recherché la sécurité de l’emploi, souligne-t-elle. Je me suis laissée guider par la passion, quitte à changer tous les trois ans de rôle, à une époque où cela n’était pas fréquent. »

Cet état d’esprit libre, Josée Fortin le doit à ses parents, qui l’ont encouragée à se réaliser et qui lui ont insufflé cette confiance en elle.

Sherbrooke et son fonds de capital de risque

À la barre de Sherbrooke Innopole depuis 2013, elle qui a eu l’idée d’ériger des fonds d’amorçage et de précommercialisation en 2015. Ces sommes serviraient à soutenir encore mieux le développement économique des entreprises de Sherbrooke.

« Au Canada, nous sommes la seule société de développement économique à avoir un fonds de capital de risque, dit-elle. Nous avions déjà créé un fonds d’investissement, mais il arrivait trop tard pour les entreprises en démarrage. »

Implanter la matrice d’affaires chez les entreprises du coin

Autre innovation à son actif : initier Sherbrooke au Business model canvas, aussi appelé canevas du modèle d’affaires ou matrice d’affaires en français.

Cet outil, inventé en Suisse au cours des années 2000, aide les organisations à (re) définir leur stratégie.

Après s’en être servi pour comprendre comment mieux répondre aux besoins des entreprises, Sherbrooke Innopole forme le milieu des affaires à son utilisation et l’a adapté aux entreprises en démarrage.

 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

18/02/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.

L'industrie pétrolière pourrait créer une crise financière, selon un rapport gouvernemental

14/02/2020 | François Normand

Un rapport-choc d'une agence gouvernementale finlandaise fait jaser de plus en plus dans le secteur de l'énergie.

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.