Hélène Demers: en haut de l'affiche

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Hélène Demers: en haut de l'affiche

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«Le chemin a parfois été difficile, m’amenant au-delà de ce que j’étais capable de faire, mais cela m’a permis de développer des talents insoupçonnés», avoue Hélène Demers.

Des spectacles du Cirque du Soleil aux productions de Robert Lepage, les infrastructures conçues par Scène éthique voyagent de scène en scène à travers le monde. 

« Nous donnons vie à la vision des scénographes », résume Hélène Demers. 

L’histoire d’une soudeuse 

Avant de découvrir le monde du divertissement, elle débuté sa vie professionnelle comme éducatrice spécialisée auprès de toxicomanes et de délinquants pendant quelques années. 

Aujourd’hui, elle dirige 75 personnes, avec son conjoint, Martin Ouellet, qui a toujours travaillé dans la production de spectacles. « Moi, je suis la gestionnaire et, lui, c’est le patenteux », plaisante-t-elle. 

Pourtant, tout a commencé, il y a 23 ans, dans le sous-sol du couple. « Mon troisième bébé avait 10 jours quand j’ai acheté la première soudeuse pour l’entreprise », se rappelle-t-elle. 

La jeune femme, alors maman de deux autres enfants en bas âge, aspirait alors à un autre quotidien que celui qu’elle vivait en tant que régisseuse de salles de spectacle. 

Fabriquer le décor 

Recrutée pour plancher sur la production d’un projet de spectacle d’illusionnisme, elle réalise que le budget pour faire construire aux États-Unis les décors nécessaires au show n’est pas au rendez-vous. 

Martin Ouellet ayant un talent pour la mécanique, le couple propose de fabriquer les équipements du spectacle. « On y a pris goût et on a continué », souligne Hélène Demers. 

Céline Dion et la chance 

En 1998, Scène éthique connaît un tournant : elle est choisie pour réaliser les aménagements scéniques de Taking Chances, la tournée mondiale de Céline Dion. 

Depuis, l’entreprise ne chôme pas. « Le chemin a parfois été difficile, m’amenant au-delà de ce que j’étais capable de faire, mais cela m’a permis de développer des talents insoupçonnés ».

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'industrie pétrolière pourrait créer une crise financière, selon un rapport gouvernemental

14/02/2020 | François Normand

Un rapport-choc d'une agence gouvernementale finlandaise fait jaser de plus en plus dans le secteur de l'énergie.

2020, une année aux aguets

Édition du 22 Janvier 2020 | Mathieu D'Anjou

SIGNAUX FORTS. L'année 2019 s'est terminée sur une note positive. Une diminution des tensions ...

À la une

Des repreneurs sur les bancs de l’école

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Alors qu’on estime que plus de 40% des entrepreneurs au pays ...

Étudier en anglais, why not?

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Alors que la majorité des PME du Québec tente d'exporter ...

MBA et PME, des lettres qui vont de mieux en mieux ensemble

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Créés au tournant du 20e siècle pour aider les ...