Anne-Marie Larose: dire oui aux défis

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Anne-Marie Larose: dire oui aux défis

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«En épaulant les chercheurs, on contribue à la recherche, mais d’une autre façon», avoue Anne-Marie Larose.

Diriger une entreprise n’a jamais fait spécialement partie des ambitions d’Anne-Marie Larose. C’est même par surprise qu’elle s’est retrouvée à prendre la tête d’Aligo Innovation il y a six ans. 

Cette société, qui valorise le potentiel commercial des découvertes scientifiques réalisées par des universités québécoises, est issue du regroupement des sociétés Valeo et MSBiV en 2014. 

Piloter la fusion

Quand elle a appris le projet d’union des deux entités un an plus tôt, Mme Larose a décroché son téléphone pour appeler le PDG en place, sans avoir à l’esprit l’objectif de le remplacer. « Je voulais juste lui exprimer mon intérêt à participer au comité qui allait réfléchir à la fusion, détaille-t-elle. Or, le PDG partait et on m’a proposé le poste. » 

Elle a hésité, mais encouragée par des personnes lui disant qu’elle avait les capacités pour assumer cette fonction, elle a accepté de piloter la fusion. « Dans la vie, il faut rester ouvert aux opportunités quand elles se présentent », affirme-t-elle. 

Biologie moléculaire

Un mantra qu’elle a suivi tout au long de son parcours, puisque dès l’obtention de son doctorat en biologie, alors qu’elle recherche un postdoc à Montréal, son chemin croise celui d’un créateur d’une entreprise en biotechnologie. 

Geneka Biotechnology est spécialisée dans le domaine d’expertise d’Anne-Marie Larose : la biologie moléculaire. Elle y reste cinq ans, découvrant ainsi le monde des affaires. 

En 2001, elle part travailler un an comme attachée commerciale en sciences de la vie pour UK Trade & Investment. 

Développement des affaires

C’est en 2004 qu’elle fait sa première incursion dans l’univers de la valorisation de la recherche universitaire en étant recrutée comme gestionnaire en développement d’affaires pour Gestion Univalor

Un secteur dont elle croit profondément en la mission : « En épaulant les chercheurs, on contribue à la recherche, mais d’une autre façon ».

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Vingt recommandations pour relancer Montréal

À ce sujet, la mairesse Valérie Plante a assuré que la relance devra être verte et juste.

Technologie: peut-on contrôler le virus sans miner nos libertés?

16/05/2020 | François Normand

ANALYSE. Une trentaine de spécialistes affirment qu’on peut protéger la santé publique et les libertés civiles.

À la une

Bourse: Wall Street galvanisée par les données sur l'emploi

Mis à jour à 16:33 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé vendredi sur une note positive une semaine de forte progression.

Titres en action: Toshiba, JD.com, British Airways

Mis à jour à 10:14 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Ottawa veut aider les provinces, mais à certaines conditions

Ottawa propose de transférer 14 milliards de dollars aux provinces, mais à certaines conditions.