Cahier automobile: Vendre des condos aux investisseurs étrangers

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Juin 2014

Cahier automobile: Vendre des condos aux investisseurs étrangers

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Juin 2014

Par Claudine Hébert

« On s’attend à vendre une bonne douzaine d’unités lors du week-end du Grand Prix », dit Geoff Allan, directeur du projet résidentiel l’Icône.

Depuis jeudi jusqu'à samedi, Geoffrey Allan, directeur du projet résidentiel l'Icône, reçoit ses invités dans le bureau des ventes de l'immeuble en construction, situé à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue de la Montagne, au centre-ville de Montréal, avec champagne, sushis et autres canapés. Ce sont les actuels acheteurs ainsi que ceux qui pourraient souhaiter devenir propriétaires d'un appartement de la nouvelle tour d'appartements de copropriété qui se construit face au Centre Bell.

«On s'attend à vendre une bonne douzaine d'unités lors du week-end du Grand Prix», signale Geoff Allan, directeur du projet. Cet événement amène beaucoup d'étrangers à Montréal. Plus de la moitié des 300 000 spectateurs proviennent de l'extérieur de la province.

Déjà, 270 appartements ont trouvé preneur sur les 360 que comprendra la tour Icône. Le tiers des acheteurs provient de Montréal. Un autre tiers utilisera l'endroit comme pied-à-terre au centre-ville. Le reste est constitué d'investisseurs étrangers provenant du Moyen-Orient, des États-Unis et de l'Amérique du Sud, dit Geoff Allan.

En quoi la métropole québécoise peut-elle intéresser ces investisseurs étrangers ? Montréal est l'une des dernières villes dans le monde encore aux balbutiements de sa densification. Les prix sont donc encore abordables. «Le même appartement, de qualité similaire, se vend près de 400 000 euros à Paris. L'immeuble, dont la construction est entamée depuis ce printemps, se trouvera non seulement à proximité du Centre Bell, mais aussi près de nombreux restaurants et bars.» Pour ces investisseurs, un tel appartement en milieu urbain vendu à partir de 219 000 $ constitue une aubaine, ajoute-t-il.

Ce n'est pas la première fois que l'Icône utilise le Grand Prix pour promouvoir ses ventes. Lors des deux précédentes éditions (2012 et 2013), des événements VIP organisés à l'hôtel Crystal, voisin de l'Icône, ont contribué à écouler plus d'une centaine d'appartements. «En plus de stimuler les ventes, créer ce type d'événement permet aussi aux acheteurs actuels de voir tout le potentiel d'activités que leur réserve leur futur milieu de vie», constate Geoff Allan.

Cliquez ici pour consulter le dossier auto

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».