La saine gouvernance doit être encouragée dans tous les types d'organisations

Publié le 10/12/2011 à 00:00, mis à jour le 16/12/2011 à 15:10

La saine gouvernance doit être encouragée dans tous les types d'organisations

Publié le 10/12/2011 à 00:00, mis à jour le 16/12/2011 à 15:10

Par Marie-Claude Morin

Toujours pertinent, un concours sur la gouvernance d'entreprise ? Sans contredit ! À la veille de souffler ses 10 bougies, le concours Korn/Ferry Les Affaires doit continuer de mettre l'épaule à la roue, s'entendent les membres du jury. Visiblement, le train de la saine gouvernance n'est pas encore arrivé en gare pour toutes les organisations québécoises.

Pour son 10e anniversaire, le concours Korn/Ferry Les Affaires L'Excellence en gouvernance d'entreprise innove en élargissant son spectre au-delà des sociétés cotées en Bourse. Un nouveau prix sera effectivement remis pour souligner la saine gouvernance dont fait preuve un organisme culturel sans but lucratif. Ce prix s'ajoute aux deux prix soulignant les bonnes pratiques en matière de rémunération des dirigeants et au prix d'administrateur émérite.

Les membres du jury jonglaient avec l'idée d'élargir la portée du concours depuis quelque temps déjà. Or, dans le domaine culturel, les choses commencent à bouger. Des organismes structurent plus formellement leur conseil d'administration, ils créent des comités, revoient leurs politiques et leurs pratiques de gouvernance. Ce dynamisme rend le moment tout indiqué pour féliciter une organisation innovante et ainsi inspirer les autres.

Entreprise performante = bonne gouvernance

Le lauréat de cette nouvelle catégorie sera sélectionné dans le même esprit de rigueur que celui qui prévaut dans les entreprises à but lucratif. «Je ne vois pas de raison justifiant que les organismes culturels aient une gestion moins efficace. Au contraire, ils devraient d'eux-mêmes se soumettre aux mêmes hauts standards de gouvernance et de performance», dit Isabelle Courville, présidente d'Hydro-Québec Distribution et membre du jury.

L'approche sera toutefois plus globale, puisque l'accent ne sera pas mis sur les pratiques de rémunération comme dans les autres catégories du concours.

Le jury examinera, entre autres, la représentativité et l'indépendance des administrateurs, la qualité et la profondeur de la divulgation, ainsi que la réalisation de projets majeurs, cohérents avec la mission de l'organisme. «Le but d'une entreprise, c'est la performance. La gouvernance est un moyen d'y arriver», commente Claude Lamoureux, ancien président de la caisse de retraite ontarienne Teachers et membre du jury.

Les pratiques de gouvernance d'autres types d'organisations mériteraient également d'être scrutées dans les éditions à venir du concours Korn/Ferry Les Affaires. Les détails restent encore à déterminer, mais la nouvelle catégorie pourrait récompenser des organismes à but non lucratif d'un secteur différent chaque année. Elle pourrait, par exemple, concerner les organismes communautaires, les entreprises d'économie sociale, les coopératives ou les établissements d'enseignement supérieur. Les entreprises privées à capital fermé seront éventuellement invitées elles aussi à poser leur candidature dans une nouvelle catégorie.

"Le concours compte quatre catégories : Administrateur émérite, Grande entreprise, Moyenne entreprise et Organisme culturel. Les gagnants 2011 seront connus lors du gala qui se déroulera le 8 février au Windsor à Montréal, et dans le numéro du 11 février 2012 de Les Affaires.

Les membres du jury

DENIS DESAUTELS

Président du jury

Président du conseil d'administration

Banque Laurentienne

YVAN ALLAIRE

Président du conseil d'administration

Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques

CHRISTIANE BERGEVIN

Vice-présidente exécutive, partenariats stratégiques

Mouvement Desjardins

ISABELLE COURVILLE

Présidente

Hydro-Québec Distribution

CLAUDE LAMOUREUX

Administrateur

Xstrata, Maple Leaf Foods, Industrielle Alliance et Atrium Innovations

JOHN LEBOUTILLIER

Président du conseil d'administration

Industrielle Alliance

MICHEL MAGNAN

Doyen associé aux affaires extérieures, professeur titulaire de la Chaire de comptabilité Lawrence-Bloomberg

École de gestion John-Molson

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Consigne: reprise des contenants le 8 juin sauf sur l'île de Montréal

La reprise de ces contenants sur l’île de Montréal prendra quant à elle effet le 22 juin.

À surveiller: Banque Royale, Québecor et Gildan

Que faire avec les titres de Banque Royale, Québecor et Gildan

Trump veut «encadrer» les réseaux sociaux

09:15 | AFP

Donald Trump, pointé du doigt par Twitter pour des messages «trompeurs», veut «encadrer» les réseaux sociaux.