Autant de hausses que de baisses en 2009

Publié le 29/05/2010 à 00:00, mis à jour le 02/12/2010 à 14:42

Autant de hausses que de baisses en 2009

Publié le 29/05/2010 à 00:00, mis à jour le 02/12/2010 à 14:42

Par Marie-Claude Morin

La rémunération des pdg de sociétés québécoises a beaucoup bougé en 2009 : les fluctuations par rapport à l'exercice précédent varient de + 205 % à - 76 %. En fait, 23 des 44 pdg pour lesquels nous disposons de données comparables ont vu leur rémunération globale diminuer en 2009, tandis que 21 d'entre eux ont plutôt profité d'une augmentation.

Certaines entreprises ont visiblement limité les augmentations. Par exemple, la rémunération globale de Pierre Dion (TVA) et de Rupert Duchesne (Aeroplan) n'a augmenté que de 1 %.

" L'année 2009 a été vraiment difficile. Dans les entreprises qui ont dû faire des mises à pied, le pdg devrait accepter une diminution de salaire ", dit Yvan Allaire, président du conseil de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques. " Le pdg ne devrait alors pas toucher sa prime ", ajoute Olivier Gamache, pdg du Groupe investissement responsable.

Les raisons des variations

Pierre Duhaime, qui a été nommé pdg de SNC-Lavalin en mai 2009, est celui qui a bénéficié de la plus forte hausse. Il a eu droit à une augmentation de son salaire de base, a reçu plus d'actions et d'options et vu son régime de retraite bonifié. À l'autre extrême, Pierre Beaudoin (Bombardier), Richard Roy (Uni-Sélect) et George Cope (BCE) ont été nommés pdg pendant l'exercice 2008; ils avaient alors reçu une rémunération plus élevée qu'à l'habitude. Dans le cas de Louis Audet (Cogeco), Pierre-Paul Lassonde (Lassonde) et Madeleine Paquin (Logistec), c'est surtout une variation du régime de retraite qui explique la différence.

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bâtisseur d'une PME, si vous ne voulez pas partir, lisez cela

Il y a 47 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Donner les rênes de l’entreprise familiale à la relève ne se fait pas en claquant des doigts.

COVID-19: de l'aide pour les start-ups!

08:00 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Si les gouvernements n'avaient pas aidé les start-ups, nombreuses sont celles qui n'auraient pas survécu.

Voici comment vous inscrire au DĂ©fi Start-Up

10:50 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.