Le retour des véhicules plus musclés

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Janvier 2015

Le retour des véhicules plus musclés

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Janvier 2015

Les utilitaires sport et les camionnettes, un créneau qui occupe plus de 45 % des ventes au pays selon DesRosiers Automotive, sont aussi plus nombreux que jamais. Bref, l'étoile des voitures vertes pâlit. La baisse généralisée du prix de l'essence, les coûts d'acquisition qui ne sont pas en baisse comme l'ont annoncé les analystes et l'amélioration toujours attendue de l'autonomie des voitures électriques ont entraîné une diminution de l'intérêt pour les voitures vertes. La tendance prochaine sera plutôt aux véhicules plus musclés, comme on peut le constater en regardant les nouveautés offertes dans les grands salons.

Cependant, malgré la puissance renouvelée des motorisations et des voitures offertes, les constructeurs ont pris soin de diminuer la consommation moyenne de leur flotte. En fait, selon l'Institut de recherche sur le transport de l'Université du Michigan, la consommation moyenne de carburant des véhicules neufs a diminué de 0,3 litre aux 100 kilomètres (soit de 9,5 à 9,2) en moins d'un an. Mieux encore, selon la même source, les émissions polluantes ont diminué de 21 % depuis 2007 pour le parc automobile nord-américain, même si la puissance moyenne des véhicules a augmenté de plus de 30 %. Les prochains mois seront donc marqués au sceau de la puissance. Heureusement, la gamme de nouveautés est vaste, et il y en aura quand même pour tous les goûts.

Cliquez ici pour consulter le dossier Et les modèles de l’année sont…

À la une

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.

Bourse: le S&P 500 à un sommet

Mis à jour il y a 37 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice principal à la Bourse de Toronto affiche toujours des rendements négatifs.