Isabelle Huot: bâtir son entreprise sur sa crédibilité médiatique

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Janvier 2015

Isabelle Huot: bâtir son entreprise sur sa crédibilité médiatique

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Janvier 2015

Par Claudine Hébert
Pourquoi alors faire le virage affaires ? «Au fil des ans, j'ai constaté que les contrats médiatiques n'étaient pas éternels. Cette réalité m'a motivée à lancer mon entreprise en nutrition pour assurer un jour ma retraite», explique la nutritionniste âgée de 44 ans.

En cinq ans, Kilo Solution compte déjà cinq cliniques, soit à L'Île-des-Soeurs (le siège social), au centre-ville de Montréal, à Laval, à Québec et à Saint-Jean-sur-Richelieu. Le réseau emploie une vingtaine de professionnels, composés de nutritionnistes, de kinésiologues et de psychologues.

Grosse année en vue

L'ouverture de trois succursales est prévue en 2015. Peut-être y en aura-t-il davantage. Cet hiver, un projet-pilote sera mis en place en collaboration avec le centre Énergie Cardio, à Saint-Romuald, près de Lévis. «Si l'expérience s'avère positive, cette association pourrait se traduire éventuellement par la présence de spécialistes de Kilo Solution dans plusieurs autres succursales du centre de conditionnement physique», rapporte fièrement la plus médiatisée des nutritionnistes québécoises.

Cela dit, ce ne sont pas les cliniques qui ont permis à Kilo Solution de franchir, en 2014, le cap du million de dollars de chiffre d'affaires. En 2012, la docteure en nutrition a lancé une division de collations et de plats minceur contenant moins de 350 calories. «Au départ, ces produits étaient exclusivement livrés à domicile. Depuis un an, ils font progressivement leur entrée dans les supermarchés», poursuit Mme Huot. Kilo Solution a des ententes avec IGA, Metro, Loblaws, Cool & Simple et les principales pharmacies de la province.

Cliquez ici pour consulter le dossier Entreprendre au féminin

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.