La comptable devenue VP finances d’Intact

Publié le 04/06/2013 à 15:21

La comptable devenue VP finances d’Intact

Publié le 04/06/2013 à 15:21

Sonya Côté se destinait à une carrière de comptable agréée. Mais elle a découvert le monde de l’assurance et a décidé d’y faire carrière. Pour devenir VP finances d’Axa puis d’Intact.

En décrochant un stage et son premier emploi dans son domaine de formation, Sonya Côté ne pensait pas se découvrir une passion pour l’assurance.

« Dès la première année, j’avais comme clients plusieurs compagnies d’assurance. Je me suis rendu compte que j’aimais bien ce domaine dynamique et complexe  », se souvient Sonya Côté, 47 ans.

Si bien que quand Axa lui a offert de la débaucher pour être directrice, en 1998, elle n’a pas hésité.

« J’avais reçu trois offres d’emplois pendant toutes ces années et j’ai accepté la troisième, celle d’Axa !» Sonya a alors fait du contrôle de gestion pour la compagnie d’assurance notamment pour analyser la rentabilité des différents produits de l’assurance de dommages comme l’assurance auto ou habitation.

Et puis, en 2000, l’entreprise lui a offert la possibilité –rare- de participer à la création d’Assurance Banque Nationale menée en partenariat avec la Banque Nationale.

Partenariat qu’a repris Intact et dont est aujourd’hui responsable… Sonya Côté !

Dans cette nouvelle entité, c’est elle qui a mis en place les outils de gestion des coûts. «


Métier palpitant
Après un détour dans la gestion de patrimoine à la Banque Nationale, Sonya, comme inexorablement attirée par l’assurance, est revenue en 2007 chez Axa pour faire de la planification stratégique-comptabilité des investissements.

C’est alors que la crise financière de 2008 a éclaté faisant vivre à la financière une période toute aussi tendue que passionnante.

Et en 2011, son parcours lui a valu le poste de VP finances qu’elle a conservé chez Intact après le rachat d’Axa. Ce que Sonya Côté a trouvé dans l’assurance, c’est la possibilité d’allier comptabilité et business.

« J’ai toujours considéré mon rôle de financière comme celui d’un partenaire d’affaires des opérations, un facilitateur et pas seulement un chien de garde. Je ne me suis jamais arrêtée à prendre une décision comptable, j’ai toujours pris en compte le contexte. »  Contexte qui, dans l’assurance, l’a comblée par sa diversité et sa complexité !


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.

Le nombre de fermetures d’entreprises a légèrement diminué en août

Les entreprises qui étaient le moins en mesure de s’adapter à la pandémie avaient déjà fermé selon Statistique Canada.