Financière Sun Life encourage ses employés à faire carrière

Publié le 30/05/2013 à 15:29, mis à jour le 04/06/2013 à 16:15

Financière Sun Life encourage ses employés à faire carrière

Publié le 30/05/2013 à 15:29, mis à jour le 04/06/2013 à 16:15

Par Julie Roy

Pour la Financière Sun Life, la rétention est un facteur clé de l'efficacité. L’entreprise spécialisée en services financiers et en assurance vie et santé considère qu’un employé qui connaît l'entreprise et son secteur d'activité permet de gagner du temps et de l’énergie en plus d’offrir un service exemplaire aux clients.


Le taux de roulement du personnel de l’entreprise, tous postes confondus, est de 8.5 %,  mais il est beaucoup plus élevé pour les emplois au centre d’appel. « C’est un lieu où la concurrence est très forte et où on retrouve beaucoup d’étudiants. À Montréal, par exemple, nous sommes loin d’être les seuls. Il y a les institutions financières et les grandes entreprises de télécommunications », signale Marie-France Lafleur, vice-présidente adjointe et partenaire ressources humaines.


Dans ce contexte, la possibilité de progresser au sein de l’entreprise est un argument important pour fidéliser le personnel. «  Nos employés peuvent aspirer aux postes de formateur et de gestionnaire. Ils peuvent changer de service et évoluer vers le marketing, la comptabilité ou la gestion des ressources humaines. On peut démarrer au service à la clientèle et devenir conseiller aux communications, par exemple », souligne Mme Lafleur.


L’entreprise offre également aux professionnels provenant d’autres domaines de poursuivre une deuxième carrière chez elle : infirmière, ergothérapeute, dentiste, pharmacien, etc. « Ils peuvent œuvrer par exemple comme analyste de réclamation. Le monde médical est complexe et nous avons besoin de leur expertise », assure Mme Lafleur.


Pour ouvrir des horizons à ses employés, l’entreprise a organisé l’automne dernier une foire d’emplois à l’interne. L’évènement a été un succès, si bien qu’un autre est prévu en octobre prochain. « Près de 60 postes étaient ouverts à l’interne et de nombreux employés ont sollicité des rencontres et pris des informations pour aller à un autre poste.»


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Assurance médicaments: la réforme doit viser les exclus

Édition du 23 Mars 2019 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Environ 20 % des Canadiens et quelque 10 % des Québécois n'ont pas d'assurance médicaments. Il s'agit ...

Great-West: une vente mal reçue, l'action perd 5%

Les investisseurs craignent que l'assureur-vie achète un autre gestionnaire de fonds pour rentabiliser Putnam.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.