La cheffe du Parti vert dénonce les menaces en ligne

Publié le 26/08/2021 à 13:50

La cheffe du Parti vert dénonce les menaces en ligne

Publié le 26/08/2021 à 13:50

Par La Presse Canadienne

La cheffe du Parti vert estime les entreprises, hébergeant les contenus, soient tenues responsables. (Photo: La Presse Canadienne)

La cheffe du Parti vert, Annamie Paul, a déclaré qu’elle avait reçu des menaces en ligne de la part de personnes qui soutenaient vouloir perturber ses activités de campagne, voire de l’agresser physiquement.

Dans un communiqué, Mme Paul précise que son parti n’a eu jusqu’ici aucun problème lors de ses événements, mais «des messages en ligne» proposaient de venir «perturber» les événements des verts. Elle soutient même qu’il y a eu «un fil de discussion entier sur Facebook, dans un groupe public, proposant que quelqu’un vienne» l’agresser lors d’un de ses événements de campagne.

Mme Paul estime que «les médias sociaux permettent de galvaniser les gens et de les pousser à des actes extrêmes», et il faudrait que les entreprises en soient tenues responsables. Il faudrait aussi, selon elle, développer «des stratégies d’éducation communautaire et des programmes de sensibilisation pour aider à lutter contre le racisme et la misogynie».

Une récente recherche réalisée par le Samara Center for Democracy a révélé que plus du quart des 350 000 commentaires sur Twitter envoyés aux candidats sortants au cours de la première semaine de la campagne électorale fédérale étaient considérés comme «toxiques».

La directrice de l’organisme non partisan, Sabreena Delhon, a déclaré que la recherche, qui n’a porté que sur Twitter, avait révélé que 20% des messages se situaient dans la partie basse ou moyenne d’une «échelle de toxicité», comprenant les insultes, un langage sexiste ou des commentaires grossiers. 

Mais 7% de ces tweets étaient «hautement toxiques», avec des commentaires haineux et agressifs ou des menaces de violence.

«Imaginez le brillant bassin de personnalités politiques dont le Canada se prive parce que nous ne pouvons pas les protéger contre un harcèlement aussi méprisable, écrit Annamie Paul. Nous devons faire mieux. Les sociétés de médias sociaux doivent être tenues responsables de la haine qui est diffusée chaque jour sur leurs plateformes.»

À la une

8. Calendrier de l'avent des affaires: la semaine de quatre jours

Le calendrier de l'avent des affaires, concocté par Olivier Schmouker... Délicieusement diabolique!

La peur du «biais de proximité» s'immisce chez vos employés

RHÉVEIL-MATIN. Plus de 60% des employés s'inquiètent que ceux qui bossent au bureau aient un traitement préférentiel.

Titres en action: Dollarama, TotalEnergies, Plastic Omnium

Mis à jour il y a 8 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.