Selon l'opposition: Legault a perdu son pari en misant sur les conservateurs

Publié le 21/09/2021 à 13:27

Selon l'opposition: Legault a perdu son pari en misant sur les conservateurs

Publié le 21/09/2021 à 13:27

Par La Presse Canadienne

Mardi matin, M. Legault a tout de même félicité Justin Trudeau d’avoir remporté l’élection. (Photo: La Presse Canadienne)

QUÉBEC — Le premier ministre du Québec François Legault est le grand perdant de l’élection fédérale de lundi qui a reporté le Parti libéral de Justin Trudeau au pouvoir, estime l’opposition.

François Legault est largement intervenu dans la campagne électorale dans les dernières semaines en indiquant qu’il préférerait un gouvernement conservateur minoritaire dirigé par Erin O’Toole.

C’est un échec sur toute la ligne pour François Legault et la Coalition avenir Québec (CAQ), ont réagi tour à tour les libéraux provinciaux, les solidaires et les péquistes en mêlées de presse à l’Assemblée nationale, mardi.

«Le grand perdant, c’est François Legault, a déclaré la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade. Il a parié gros et il a perdu. Dans cette défaite, il a entraîné tous les Québécois.»

Elle a dit anticiper des relations Québec-Ottawa «plus complexes» et s’est désolée qu’il faille à présent «rebâtir des ponts» avec le gouvernement fédéral.

Rappelons que M. Legault avait rejeté le Parti libéral du Canada (PLC), le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti vert notamment parce qu’ils étaient prêts, selon lui, à s’ingérer dans les compétences du Québec.

«Je trouve ça dangereux» pour le Québec d’appuyer ces trois partis, avait-il tranché, en ajoutant que les électeurs nationalistes devaient carrément se méfier d’eux.

Force est de constater qu’«il n’y a pas eu d’effet Legault», a soutenu mardi le porte-parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau-Dubois. Il estime que M. Legault s’est mis «les pieds dans les plats».

François Legault est le grand perdant de l’élection parce qu’il a «décidé (...) de dire aux Québécois pour qui voter et les Québécois ne l’ont pas écouté», a renchéri le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon.

«Il a dit que (le Parti libéral) était un parti dangereux. (...) Donc, dans quel univers on va obtenir un quelconque gain? s’est-il interrogé. Il vient de perdre son pari en misant quitte ou double sur les conservateurs.»

Mardi matin, M. Legault a tout de même félicité Justin Trudeau d’avoir remporté l’élection, se contentant toutefois d’une déclaration laconique sur les réseaux sociaux.

«Je félicite @JustinTrudeau pour sa victoire. Je travaillerai avec lui pour faire avancer les intérêts du Québec», a-t-il écrit. M. Legault doit réagir officiellement au résultat de l’élection lors d’une conférence de presse mardi, à 13h.

Le scrutin de lundi s’est soldé par une Chambre des communes quasi identique à celle qui prévalait avant le déclenchement des élections, le prochain gouvernement étant libéral, mais minoritaire.

 

Sur le même sujet

À la une

Comment injecter une dose d'optimisme pour le futur?

Il y a 39 minutes | Rayane Laddi

BLOGUE INVITÉ. De nombreuses personnes du monde corporatif quittent leur emploi pour travailler en économie sociale.

Bourse: Wall Street ouvre en petite hausse

Mis à jour il y a 8 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture au dessus des 21 000 points pour une première fois.

Titres en action: CGI, Nestlé, ASML, Akzo Nobel, Wendel, Sartorius Stedim Biotech

08:41 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.