Des députés conservateurs appellent à l'unité, d'autres se questionnent sur le chef

Publié le 23/09/2021 à 15:57

Des députés conservateurs appellent à l'unité, d'autres se questionnent sur le chef

Publié le 23/09/2021 à 15:57

Par La Presse Canadienne

Erin O’Toole s’est engagé à rester chef. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Un député conservateur réélu a déclaré que les membres du parti devraient s’unir derrière le chef Erin O’Toole, alors que des questions circulent quant à savoir s’il devrait rester en poste.

Le député albertain Garnett Genuis a utilisé les médias sociaux pour appeler les conservateurs à éviter «une autre série de conflits internes» après la campagne électorale infructueuse.

Les conservateurs devraient terminer avec 119 sièges, soit deux de moins que lors des élections fédérales de 2019 sous la direction de l’ancien chef Andrew Scheer.

Erin O’Toole s’est engagé à rester chef et admet que le parti n’a pas fait les gains dont il avait besoin dans la région métropolitaine de Vancouver, la région du Grand Toronto et au Québec pour vaincre les libéraux sortants.

Un effort a déjà été lancé par un membre du Conseil national du parti qui a demandé aux membres d’avoir la chance de revoir le leadership d’Erin O’Toole plus tôt que prévu en 2023.

Certains députés conservateurs se sont tournés vers les médias sociaux pour exprimer leur soutien à Erin O’Toole, tandis que d’autres ont été plus critiques à l’égard des performances électorales du parti.

Town & Country News, un média albertain, a rapporté que le député réélu Chris Warkentin a déclaré qu’il sentait que la campagne électorale avait tourné en faveur des libéraux lorsqu’Erin O’Toole a commencé à «tergiverser» sur certaines politiques.

Chris Warkentin n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de La Presse Canadienne.

L’un des moments controversés Erin O’Toole pendant la campagne a été lorsqu’il a déclaré qu’il maintiendrait en place l’interdiction libérale de quelque 1 500 modèles d’armes à feu, comme l’AR-15, malgré qu’il était écrit le contraire dans sa plateforme électorale.

Cela a amené son équipe à insérer une note de bas de page dans le document, indiquant que l’interdiction resterait en place en attendant le résultat d’un examen de classification.

Le député de la Colombie-Britannique, Mark Strahl, a déclaré que le parti devait enquêter sur les raisons spécifiques pour lesquelles il avait perdu et a publié jeudi un texte du National Post en indiquant «bonne lecture», et en citant une partie de ce texte.

«Un parti conservateur qui n’est pas conservateur est inutile, mais un parti conservateur qui ne peut pas former le gouvernement l’est aussi? ce que les conservateurs doivent comprendre, c’est comment enfiler cette aiguille: non seulement comment gagner, mais comment gagner en tant que conservateurs», a publié Mark Strahl sur Twitter.

 

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.