Cimenterie de Port Daniel: pas de mea culpa d'Yves-François Blanchet

Publié le 13/09/2021 à 15:10

Cimenterie de Port Daniel: pas de mea culpa d'Yves-François Blanchet

Publié le 13/09/2021 à 15:10

Par La Presse Canadienne

Il dit être toujours content de sa décision et a dit non à un mea culpa. (Photo: La Presse Canadienne)

Grande-Vallée — Le chef bloquiste Yves-François Blanchet ne fera pas de mea culpa pour la cimenterie de Port-Daniel, mais il peste contre «l’épouvantable gestion» du projet.

Cette usine gaspésienne controversée, un des plus importants pollueurs du Québec, a reçu l’aval de Yves-François Blanchet, en 2013-2014, quand il était ministre de l’Environnement du gouvernement péquiste de Pauline Marois.

De passage en Gaspésie pour sa campagne électorale, non loin de l’emplacement de l’usine à Port-Daniel-Gascons, M. Blanchet a été appelé à se justifier.

Il dit être toujours content de sa décision et a dit non à un mea culpa.

Il a toutefois laissé entendre que le projet dépeint par le promoteur n’était pas celui qui avait été réalisé et que les gouvernements ont été bernés sous de fausses représentations.

 

Sur le même sujet

Élections Canada publie ses données sur la dernière élection fédérale

Ce sont 17 209 000 Canadiens qui ont exercé leur droit de vote lors de la 44e élection fédérale.

Résultat électoral: les Canadiens ne sont ni ravis ni en colère

Seulement 10% des répondants au sondage Léger se sont dits satisfaits et 12% se disent en colère du résultat électoral.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.