Une nouvelle collection pop pour Birks

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Une nouvelle collection pop pour Birks

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

La chanteuse pop canadienne Kiesza est l'ambassadrice des bijoux Rock & Pearl. [Photo: Getty Images]

Qu'ont en commun la célèbre joaillerie montréalaise Birks et Kiesza, l'étoile montante de la pop canadienne ? La collection de bijoux Rock & Pearl, qui sera officiellement lancée le 1er mai prochain. La chanteuse et ambassadrice de ces créations portait d'ailleurs certaines pièces exclusives lors des prix Juno, gala canadien de la musique où elle a été couronnée, entre autres, artiste émergente.

Cliquez ici pour consulter le dossier «Luxe»

À l'instar de la chanteuse qui joue d'audace avec des looks très étudiés, la nouvelle collection de Birks veut offrir une image jeune. Un choix audacieux pour l'enseigne, qui a ouvert ses portes en 1879 dans la rue Saint-Jacques avant de déménager rue du square Phillips, où elle se trouve encore aujourd'hui.

«C'est une façon de briser les traditions. Rock & Pearl vise un public jeune et branché en proposant des pièces contemporaines et plus abordables», explique Eva Hartling, vice-présidente, marketing et communications.

Bagues à deux doigts, bracelets manchettes en argent et bijoux à superposer feront partie de cette collection pour le moins originale, qui comptera une quinzaine de créations. Les bijoux mettront en vedette l'argent véritable et les perles d'eau douce. Cette association s'inscrit directement dans la stratégie amorcée en 2012 par Birks pour moderniser sa marque, tout en continuant à être synonyme de qualité et de prestige. Logo rajeuni, publicités, création de collections font partie des actions entreprises par le joaillier qui souffle 136 bougies. Birks, dont le siège social se trouve à Montréal, compte 48 bijouteries au Canada et aux États-Unis.

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?