Un service de covoiturage VIP

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Un service de covoiturage VIP

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Envie d'une virée à bord d'une Audi, d'une BMW ou d'une Mercedes ? Le service d'autopartage Uber vient de lancer son service UberSelect à Montréal, moins de deux mois après l'avoir implanté dans plusieurs villes américaines (Chicago, Los Angeles, Miami, etc.). «On vise essentiellement une clientèle d'affaires, mais aussi des clients qui ont besoin du service à des fins personnelles, comme une sortie au restaurant, par exemple. Depuis le lancement, il y a beaucoup de courses à l'aéroport pour des gens d'affaires», précise Jean-Nicolas Guillemette, directeur général d'Uber pour le Québec.

Cliquez ici pour consulter le dossier «Luxe»

La demande est d'ailleurs supérieure à l'offre, «malgré plusieurs dizaines de chauffeurs dans le réseau», affirme le directeur général, qui travaille actuellement à augmenter le nombre de véhicules.

Ces automobiles haut de gamme doivent subir non seulement l'inspection mécanique habituelle, mais aussi «un examen visuel» pour s'assurer de leur qualité. «On recommande également aux chauffeurs d'offrir un service personnalisé, comme mettre à la disposition des clients des bouteilles d'eau, les journaux du jour ou des chargeurs pour tous les types de téléphones intelligents et tablettes», poursuit M. Guillemette.

Seuls les chauffeurs obtenant des notes de clients égales à 4,7 points peuvent être agréés pour offrir le service UberSelect.

Le prix de la course dans un véhicule haut de gamme revient à 5 $ (comparativement à 2,75 $ avec un véhicule ordinaire) de frais incompressibles, auxquels il faut ajouter 2,40 $ par kilomètre (comparativement à 0,90 $) et 0,40 $ par minute (comparativement à 0,25 $).

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?