Le nec plus ultra de la pêche au saumon

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Le nec plus ultra de la pêche au saumon

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Par Claudine Hébert

«C'est un voyage de rêve. On mange et on dort très bien. Certes, il ne faut pas s'attendre au grand luxe des pourvoiries cinq étoiles, mais ça mord du matin au soir. Un privilège qui n'a pas de prix aux yeux des pêcheurs à la mouche au saumon atlantique ayant peu de temps à consacrer à leur sport», souligne Paul LeBlanc, propriétaire de la boutique Salmo Nature, située à Montréal. Pour pêcher au pays de la toundra et des caribous, il faut compter 7 250 $ pour six jours et six nuits. Les 150 places de la saison - la pourvoirie ne peut accueillir que huit pêcheurs à la fois de la mi-juillet à la mi-septembre - affichent complet un an à l'avance. Petite anecdote : il fut un temps où les 150 pêcheurs étaient exclusivement américains.

Cette année, en 2015, on compte un seul Américain, les autres sont tous des clients du Québec, soulève M. Cantafio. Notez qu'un nouveau chalet pour quatre personnes doit être aménagé cet été, ce qui pourra se traduire par des places supplémentaires en 2016. Enfin, les 1 600 km de distance qui séparent Montréal du camp de pêche établi près des chutes Helen se parcourent en moins de trois heures grâce à un vol quotidien Montréal-Kuujjuaq desservi par First Air, combiné à un transport en hydravion jusqu'au camp. Et si vous le souhaitez, il y a suffisamment d'espace pour arriver avec votre hélicoptère.

Paul à la pêche

Pour aimer la pêche à la mouche et surtout être capable de dominer le roi des rivières, un bon équipement est indispensable. Voici, selon Paul LeBlanc, propriétaire depuis plus de 25 ans de la boutique Salmo Nature, de Montréal, une sélection des accessoires de pêche qui feront fureur sur les rivières à saumon cet été.

Le parfait ensemble

À moins d'être retraité, vous ne passerez sûrement pas autant d'heures dans les rivières qu'un guide de pêche. Pourtant, de nombreux pêcheurs veulent porter un équipement semblable à celui d'un guide. Donc, pour la totale, optez pour la combinaison G4 Pro Guide de Simms qui comprend la veste G4 (699,99 $), les bottes-pantalon G4Z (899 $) et les bottes G4 Boa (325 $). En matière de manteau de pêche, c'est ce qui se fait de plus léger et d'efficace contre le vent et la pluie. Les nouvelles bottes-pantalon sont, quant à elles, munies d'une fermeture éclair que vous apprécierez les jours de grande chaleur. Et les bottes ? Grâce au mécanisme Boa, c'est un charme de les attacher.

Prendre la mouche

Il doit bien exister au-delà de 1 800 mouches artificielles confectionnées à l'aide de poils, de plumes et de divers matériaux aux multiples couleurs. Il y en a une pourtant que tout pêcheur souhaite avoir dans son coffre : la Black Bear Green Butt (traduction libre : ours noir à derrière vert). Cette mouche noyée, indique Paul LeBlanc, a l'avantage d'être efficace tant le jour que le soir. Son prix : 5 $.

La Ferrari des cannes à pêche

Ce n'est pas pour rien qu'Orvis propose une garantie de 25 ans sur la plupart de ses cannes à pêche. Non seulement elles sont solides, mais elles proposent ce qu'il y a de plus léger comme cannes pour moucheurs sur le marché. C'est notamment le cas de la nouvelle Helios II 9 pi 8w (1 000 $) qui se détache en quatre pièces. Ce produit 20 % plus solide que la première génération Helios a été conçu pour défier les lois de la physique. Fabriqué à la main au Vermont, ce modèle a aussi un autre avantage indispensable : votre lancer sera aussi précis qu'une pointe de laser.

Mouliner avec grâce

Un pêcheur à la mouche averti disposera d'au moins deux, sinon trois moulinets dans son coffre, au cas où surviendrait un incident sur la rivière. Et il rêve, si ce n'est déjà fait, d'avoir parmi sa collection le moulinet Hatch 7 Plus, une merveille qui peut être utilisée aussi bien en eau douce qu'en eau salée.

Cliquez ici pour consulter le dossier «Luxe»

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.