En voiture avec: Babis Chronopoulos, vice-président, Québec, de Groupe Investors

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

En voiture avec: Babis Chronopoulos, vice-président, Québec, de Groupe Investors

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Par Claudine Hébert

«New York, Washington, Paris ou Athènes... j'adore conduire dans les grandes villes !» - Babis Chronopoulos, vice-président, Québec, de Groupe Investors. [Photo: Jérôme Lavallée]

Tant qu'à passer des heures dans sa voiture pour se rendre au travail et au gym ainsi que pour visiter les conseillers membres de son équipe, Babis Chronopoulos, vice-président, Québec, Services financiers chez Groupe Investors, ne fait aucun compromis sur le confort de son véhicule. Pas plus que sur les accessoires qui favoriseront sa productivité au travail... et son bonheur.


Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe


Les Affaires - Que conduisez-vous ?


Babis Chronopoulos - Je possède actuellement une Infiniti M37X AWD. Il s'agit d'une berline avec traction intégrale intelligente. A priori, la plupart des voitures dans cette catégorie de prix, entre 55 000 et 60 000 $, se valent toutes. Ce sont des voitures luxueuses, confortables, sûres et performantes. Là où il y a une différence, c'est en matière d'accessoires et de technologies. Dans mon cas, je recherche d'abord un modèle qui peut m'offrir la meilleure chaîne audio. La M37X dispose d'une chaîne Studio Surround de Bose jumelée à 16 haut-parleurs.


L.A. - Qu'écoutez-vous en voiture ?


B.C. - J'écoute bien sûr de la musique, mais j'en profite aussi pour rester productif... et garder le sourire. J'habite l'Ouest-de-l'île de Montréal. Je passe donc près de 90 minutes en voiture tous les jours pour mes déplacements au centre-ville. Et davantage si je dois aller rencontrer des clients à Québec, ce qui m'arrive régulièrement. D'avoir à conduire au quotidien dans le trafic constitue une réelle frustration. Mais pas question de me lever à quatre heures du lundi au vendredi. Ma solution ? Écouter des livres audio en conduisant. En particulier des livres liés aux affaires, à l'économie, à la gestion, et même parfois des biographies. J'en profite aussi pour faire des appels téléphoniques.


L.A. - À quelle fréquence changez-vous de véhicule ?


B.C. - En général, je garde la même voiture de cinq à sept ans. Après tout, je n'effectue en moyenne que de 25 000 à 28 000 km par année. Quoique j'ai gardé le dernier modèle seulement quatre ans. J'avais une Infiniti M35X. J'étais trop impatient de conduire la M37X.


Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe


À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'Europe contraint l'automobile à verdir dans la douleur

24/05/2019 | AFP

Les émissions moyennes de CO2 des nouvelles voitures devront être sous 95 grammes par kilomètre dès l'an prochain.

L'imposition des taxes douanières supplémentaires repoussée?

15/05/2019 | AFP

La décision de M. Trump doit intervenir d’ici samedi, conformément à la législation.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.