Quand qualité rime avec pérennité

Publié le 29/11/2010 à 10:43, mis à jour le 29/11/2010 à 10:44

Quand qualité rime avec pérennité

Publié le 29/11/2010 à 10:43, mis à jour le 29/11/2010 à 10:44

Tous ces postes sont renouvelés tous les deux ans et fournissent aux employés qui le désirent l’occasion de développer leur leadership et de s’engager davantage dans le succès de l’usine.

Reconnaissance méritée

L’engagement et l’innovation sont également des éléments qui caractérisent les employés de l’usine. Puisqu’ils travaillent dans un environnement leur permettant de prendre beaucoup de décisions, ce sont eux qui apportent les idées nouvelles.

Les bonnes performances de l’usine lui ont valu de remporter tout récemment le Grand prix québécois de la qualité 2010 remis par le Mouvement québécois de la qualité. Une reconnaissance qui consacre l’aboutissement de nombreuses années d’efforts concertés et qui revêt une importance particulière pour l’usine de Bromont, en étant reconnue comme une entreprise de classe mondiale par un organisme externe.

Grâce à ses performances, l’usine se trouve bien en vue sur le radar de la haute direction quand vient le moment de réinvestir les profits du groupe. En mai dernier, elle a reçu un nouvel investissement de 63 millions de dollars pour acheter de nouveaux produits et de nouveaux équipements, ce qui permettra d’assurer le maintien des quelque 600 emplois et la pérennité de l’entreprise.

À la une

Taiga poursuit son développement de véhicules électriques, malgré une perte de 11M$

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Le fabricant québécois Moteurs Taiga accuse une perte nette de 11,1 millions de dollars au deuxième trimestre.

Fonderie Horne: le gouvernement dévoile ses exigences environnementales

Mis à jour il y a 54 minutes | La Presse Canadienne

La population pourra se prononcer par écrit sur les nouvelles exigences du 6 septembre au 20 octobre.

Le contrat de Lisa LaFlamme avec CTV News est résilié par Bell Media

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Selon l’entreprise, il s’agit d’une «décision d’affaires» qui fera évoluer le rôle de chef d’antenne.