Petits pots, grandes économies

Publié le 13/12/2010 à 10:14, mis à jour le 13/12/2010 à 10:15

Petits pots, grandes économies

Publié le 13/12/2010 à 10:14, mis à jour le 13/12/2010 à 10:15

Liberté brasse l’idée d’offrir les produits les plus naturels possible. Dans ses pots de yogourt, la liste d’ingrédients exclut tout additif ou gélatine. L’idée de diminuer son empreinte écologique allait donc de soit, en plus de permettre à l’entreprise d’économiser des milliers de dollars chaque année.

Lorsque Liberté a lancé son plan de développement durable, la PME a avant tout misé sur le recyclage ainsi que sur la diminution de l’impact écologique du transport et de la fabrication de ses contenants. Si certaines mesures d’efficacité énergétique ont été mises en place au fil du temps, le déménagement du siège social de l’entreprise a été l’occasion d’aller plus loin sur cette voie.

L’idée? Utiliser le froid hivernal et la chaleur dégagée par les réfrigérateurs pour diminuer la consommation énergétique. Déjà, les retombées de ce projet mis sur pied en 2009 et évalué à 200 000$ se font sentir. « Cela nous a permis de réduire notre facture de 40 000$ par année, soit l’équivalent de 20 % du budget en gaz naturel et en électricité», explique Dominic D’Amours, directeur du développement durable.

Déménagement économique

« Nous avions déjà fait l’analyse de l’efficacité énergétique de notre siège social, situé à Candiac. Mais quand nous avons décidé de déménager à Saint-Hubert, cela nous a donné l’occasion de mettre en pratique ces idées. Nous avons dû refaire l’exercice sur le nouveau bâtiment et ajuster nos plans », ajoute-t-il.

D’un côté, Liberté mise donc sur la réfrigération naturelle pour entreposer ses pots de yogourt à la température idéale, soit quatre degrés Celsius, avant qu’ils ne soient redistribués. « Dès que le mercure descend sous les deux degrés, nous pouvons utiliser l’air extérieur comme réfrigération naturelle », explique Dominic D’amours.

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour à 17:36 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.